Lejaby change de mains

 |   |  269  mots
Le groupe autrichien Palmers Textil a acquis la société française de lingerie Lejaby auprès de l'américain Warnaco pour 45 millions d'euros au total. Il devient un des trois acteurs européens de lingerie haut de gamme, avec le français Chantelle et le belge Van de Velde.

Le groupe autrichien Palmers Textil a acquis la société française de lingerie Lejaby auprès de l'américain Warnaco pour 45 millions d'euros au total, pour devenir un des trois acteurs européens de lingerie haut de gamme, avec le français Chantelle et le belge Van de Velde (connu pour ses marques Marie Jo, PrimaDonna et Marie Jo L'Aventure, soit un peu plus de 120 millions d'euros de chiffre d'affaires).

Warnaco a indiqué vendredi dans un communiqué avoir cédé Lejaby moyennant 32,5 millions d'euros en numéraire et 12,5 millions d'euros de titres arrivant à échéance fin 2013. La vente doit être finalisée au cours du premier trimestre 2008, selon Warnaco.

La transaction sera financée par une augmentation de capital de la holding de Palmers, Marylene Holding, et fera entrer deux investisseurs au capital, le fonds d'investissement 21Central Partners, contrôlé par le groupe italien d'habillement Benetton, et un particulier expert en distribution de lingerie, Marc Lefebvre, selon un communiqué distinct publié par Palmers.

Palmers, qui emploie neuf cents salariés dans dix-neuf pays, regroupera ainsi trois marques européennes: Palmers, les maillots de bain Rasurel, détenus par Lejaby, et la lingerie Lejaby. Lejaby détient aussi la marque de lingerie grande taille Elixir. Lejaby, qui emploie 900 salariés, dont 750 en France, bénéficiera du réseau de distribution de Palmers en Autriche, en Europe centrale et de l'est, tandis que Palmers profitera des canaux de distribution de Lejaby, notamment en Europe occidentale, fait valoir Palmers. Warnaco a précisé, dans son communiqué, que Lejaby "continuerait à être dirigé depuis Lyon, offrant ainsi la continuité à ses employés".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :