Les fonds souverains ont accumulé 3.500 milliards de dollars de réserves en 2007

 |   |  363  mots
Au mois de janvier 2008, le montant total des acquisitions réalisées par des fonds souverains s'est élevé à 20,6 milliards de dollars, soit près du tiers des opérations de fusion-acquisition faites par de tels fonds sur l'ensemble de 2007.

Les fonds souverains ont accumulé 3.500 milliards de dollars (l'équivalent de 2.235 milliards d'euros) de réserves en 2007, un chiffre en hausse de 24% par an au cours des trois dernières années, selon le cabinet d'analyse américain Global Insight qui publie une étude sur ce thème. A ce rythme, le volume de ces fonds d'investissements dépassera le Produit intérieur but (PIB) des Etats-Unis en 2015, et celui de l'Union européenne d'ici 2016, pronostique-t-il encore.

Ce gonflement intervient alors que les économies émergentes, aux ressources financières dopées par la flambée des prix du pétrole et des matières premières, investissent de plus en plus à l'étranger pour s'assurer de meilleurs retours sur investissements. Global Insight souligne que, fort de leur puissance, les fonds souverains modifient les liens traditionnels entre pays riches et pays en développement. "Armés de tels montants de liquidités, qu'ils n'ont pas à rembourser, les fonds souverains sont les nouveaux maîtres de cérémonie de la finance, où ils prennent la place des hedge funds et autre fonds d'investissements, et outrepassent les banques centrales dans leur rôle de prêteurs internationaux de dernier ressort", estime ainsi Jan Randolph, responsable du risque souverain, à Global Insight.

Selon la firme, les fonds souverains ont injecté 80 milliards de dollars dans le secteur bancaire aux Etats-Unis en 2007. A l'échelle mondiale, 93% de leurs investissements ont été dirigés vers le secteur financier occidental. Le générateur de fonds souverains le plus puissant est la Chine, avec environ 1.200 milliards de dollars, suivi par la Russie et le Koweït, selon Global Insight. Au cours des cinq dernières années, les puissances en plus fort développement dans ce domaine ont été le Nigeria (+291%), Oman (+256%), le Kazakhstan (+162%), l'Angola (+84%), la Russie (+74%), et le Brésil (+65%).

Au mois de janvier 2008, le montant total des acquisitions réalisées par des fonds souverains s'est élevé à 20,6 milliards de dollars, soit près du tiers des opérations de fusion-acquisition faites par de tels fonds sur l'ensemble de 2007. Les fonds souverains représentent 35% des fusions et acquisitions mondiales en 2007 et 28% de celles réalisées aux Etats-Unis en janvier 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :