Adecco réitère son intérêt pour Michael Page

Le géant suisse de l'intérim réaffirme vouloir acquérir le spécialiste britannique du recrutement qui a pourtant rejeté ses propositions. Adecco privilégie une offre amicale mais garde ouvertes toutes les options.

Pressé par le takeoever panel britannique, l'instance qui régule les informations boursières sur les projets de fusions-acquisitions, le géant suisse Adecco, l'un des leaders mondiaux de l'intérim, réaffirme ce lundi son intérêt pour le spécialiste britannique du recrutement Michael Page. Adecco indique qu'il privilégie une offre amicale mais qu'il garde ouvertes toutes les options, ce qui n'exclut donc pas une offre non sollicitée.

Vendredi, Michael Page a annoncé avoir reçu une proposition de rachat révisée d'Adecco, qu'il a rejetée car il la jugeait financièrement insuffisante. Le britannique déclare également avoir mis fin aux discussions avec le groupe suisse.

Michael Page rappelait, dans un communiqué, qu'il avait déjà repoussé une première proposition d'OPA du suisse, qui alors proposait de racheter la totalité de son capital au prix de 400 pence l'action. Le cabinet avait jugé trop bas ce prix, qui le valorisait autour de 1,3 milliard de livres. Le groupe britannique ajoutait qu'il avait néanmoins poursuivi les discussions avec le groupe suisse, qui lui a soumis une proposition révisée mardi 12 août.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.