Les ventes de voitures neuves en baisse de 0,3% en janvier en Europe

 |   |  371  mots
Les immatriculations de voitures neuves en Europe ont été plombées en janvier par de mauvaises performances sur la plupart des grands marchés d'Europe occidentale, dues peut-être à un effet de la crise du crédit, selon l'association des constructeurs automobiles européens (ACEA). Renault se reprend mais PSA Peugeot Citroën voit ses ventes baisser.

Les immatriculations de voitures neuves en Europe ont été plombées en janvier par de mauvaises performances sur la plupart des grands marchés d'Europe occidentale. L'association des constructeurs automobiles européens (ACEA) évoque les effets de la crise du crédit pour expliquer ce recul.

D'après des chiffres publiés vendredi, les immatriculations ont reculé de 0,3% en janvier, après une hausse de 1,2% en décembre. Au total, 1.308.761 voitures neuves ont été immatriculées dans les 28 pays passés en revue par l'ACEA : les 27 Etats membres de l'Union européenne, moins Chypre et Malte mais plus les trois pays de l'AELE (Islande, Norvège et Suisse).

Si le marché automobile des nouveaux Etats membres de l'UE reste très dynamique, avec une croissance de 20,1% en janvier, la plupart des grands marchés d'Europe occidentale ont déprimé. Les immatriculations ont reculé de 2,1% en Grande-Bretagne, de 5,6% en France, de 7,3% en Italie et même de 12,7% en Espagne. "Ceci pourrait être dû à la crise du crédit, qui se ressent sur les dépenses et la confiance" des consommateurs, relève l'ACEA dans son communiqué.

Seule exception, l'Allemagne où les ventes de voitures neuves ont bondi de 10,5% et enregistré en janvier "leur deuxième plus haut volume de ventes depuis cinq ans". L'ACEA rappelle toutefois que l'année 2007 avait été exceptionnellement faible sur le marché automobile allemand : les consommateurs avaient préféré acheter une nouvelle voiture avant la fin 2006, pour échapper à une augmentation de trois points de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) entrée en vigueur début 2007

Chez les constructeurs, le numéro un européen, l'allemand Volkswagen, a quand même réussi à augmenter ses ventes de 0,6% en janvier, à 246.741 unités. Les constructeurs allemands se sont globalement bien comportés, avec des ventes en hausse de 7,7% pour Daimler et de 13,2% pour BMW.

Côté français, le deuxième constructeur européen, le français PSA Peugeot Citroën a lui accusé un recul de 3,2% à 170.381 unités. L'autre groupe automobile français, Renault, affiche une hausse de 0,4% à 108.650 unités.

Les groupes américains ont vu les immatriculations de Ford baisser de 3,5% et celles de General Motors de 8,1%. Celles du japonais Toyota ont également chuté de 10,5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :