Total pourrait étendre ses activités en Syrie

A l'occasion de la visite de Nicolas Sarkozy en Syrie, le groupe pétrolier pourrait signer un accord sur l'extension de son périmètre de gisement dans le pays. Le patron de Total, Christophe de Margerie, doit faire partie du voyage présidentiel.

Total pourrait bien être l'un des bénéficiaires de la visite de Nicolas Sarkozy mercredi et jeudi en Syrie. Selon l'Elysée, le groupe pétrolier, qui exploite des gisements dans l'est du pays depuis plusieurs années, signera probablement des contrats pour étendre ses périmètres de gisements.

Le président de Total, Christophe de Margerie doit ainsi faire partie du voyage présidentiel. Il sera le seul, avec le PDG de la CMA-CGM, Jacques Saadé, à être présent.

D'ailleurs, du côté de la compagnie, on confirme que des discussions sont en cours. "On espère que cela aboutira", a ainsi déclaré une porte-parole de Total.

S'il était signé, le contrat porterait sur l'extension sur dix ans du permis d'exploitation du site de Deir Ez Zor, dit-on de source proche du dossier. La production de pétrole de Total en Syrie est de 15.000 barils par jour (bpj).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.