Kraft vend des pizzas pour s'offrir des bonbons

Le groupe d'agroalimentaire américain cède ses pizzas surgelés à Nestlé, afin d'améliorer son offre sur Cadbury.
(Crédits : Tribune)

En dépit des critiques sur la malbouffe, les pizzas font toujours recette. La preuve, le groupe américain d?agroalimentaire Kraft annonce ce mardi matin la vente de son activité de pizzas surgelés, pour 3,7 milliards de dollars (2,6 milliards d?euros). Si Kraft a décidé de ne plus jouer au pizzaïolo, c?est pour récolter les fonds nécessaires à l?acquisition du fabricant britannique de confiseries Cadbury, qu?il convoite depuis des mois. Afin de séduire cette proie qui se refuse à lui, Kraft, via la cession de ses pizzas, est désormais en mesure d?augmenter la partie en cash de son offre, laquelle est également composée d?actions Kraft, devenues moins intéressantes du fait de leur baisse.

Le plus drôle dans l?histoire est que l?acquéreur des pizzas de Kraft n?est autre que le groupe d?agroalimentaire suisse Nestlé, qui avait engrangé lundi 28 milliards de dollars de la vente de sa participation dans Alcon à Novartis. Les rumeurs allaient bon train sur l?emploi de cette somme. Certes, Nestlé venait d?annoncer un nouveau programme de rachat d?actions, de 10 milliards de francs suisses, mais les analystes spéculaient sur des acquisitions, notamment sur celle de Cadbury. Eh bien non, Nestlé le dit clairement ce matin, il préfère les pizzas aux bonbons. Ce faisant, le groupe donne à Kraft des moyens supplémentaires pour emporter les faveurs de Cadbury. Novartis qui rachète Alcon à Nestlé, Nestlé qui acquiert les pizzas de Kraft, Kraft qui va peut-être pouvoir s?emparer de Cadbury? Un vrai coup de billard à trois bandes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.