Le leader de la virtualisation fait des étincelles

 |   |  283  mots
Vive hausse de VMware à l'ouverture de Wall Street. Une bonne exécution de la stratégie est à l'origine de cette performance.

Si les résultats d'Intel puis d'AMD n'ont guère excité une bourse morose, ceux de VMware ont propulsé le titre de 14% à l'ouverture de Wall Street, ce mardi. VMware est un spécialiste de la technologie de virtualisation qui permet de faire fonctionner plusieurs applications sur un seul serveur. Ses concurrents se nomment Microsoft et Citrix mais VMware revendique plus de 80% de parts de marché.
 

Pour son quatrième trimestre fiscal, la société a publié un chiffre d'affaires de 608,2 millions de dollars et un bénéfice par action de 31 cents, nettement au-dessus des estimations de Wall Street. Les ventes de licences ont atteint 304,2 millions de dollars.
 

Il faut savoir que VMware a profondément modifié sa structure managériale au cours des six derniers mois, engageant bon nombre de vétérans de l'informatique, certains venant même de Business Objects. La société a su mettre en ?uvre une promotion permettant à ses clients de passer à une version plus puissante de sa solution de virtualisation.
 

L'avenir est-il rose pour VMware ? Si la société devrait, certes, profiter d'un cycle d'investissement dans les serveurs et d'un rafraîchissement des parcs de PC, sa valorisation est hors norme. VMware se paye, en effet, plus de 45 fois ses profits attendus en 2010, contre une moyenne de 18 fois pour les éditeurs de logiciel. Or, la progression de l'activité est surtout due à ces promotions qui ont permis de rattraper certains revenus de maintenance en souffrance. Par ailleurs, les frais administratifs ont représenté 70% des ventes de licences au cours du quatrième trimestre, contre 54% au cours du premier trimestre. VMware a certes investi pour l'avenir mais Citrix et Microsoft ne vont sûrement pas se laisser faire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :