Nexity promet un dividende au titre de 2009... et de 2010

 |   |  279  mots
(Crédits : Tribune)
La générosité du promoteur immobilier envers ses actionnaires fait passer la pilule des dépréciations, qui ont fait basculer les comptes dans le rouge en 2009.

La montagne a accouché d?une souris. Depuis une semaine, le marché bruissait de rumeurs inquiétantes au sujet des résultats annuels de Nexity, les analystes évoquant d?importantes dépréciations d?écarts d?acquisitions. Publiés aujourd?hui, les comptes 2009 du promoteur immobilier français font bel et bien état de 122 millions d?euros de dépréciations de goodwill sur ses réseaux d?agences et d?administration de biens. Des dépréciations qui font basculer les résultats dans le rouge, Nexity accusant une perte nette de 49,9 millions d?euros au titre de 2009, contre un bénéfice de 14,8 millions un an auparavant. Contre toute attente, le cours de Bourse s?est envolé de 3,7 % dès l?ouverture de la séance. Il faut dire que le résultat opérationnel courant, le plus représentatif de la santé du groupe, s?avère, lui, supérieur aux prévisions des analystes interrogés par l?agence Reuters, à 206,4 millions d?euros. Surtout, preuve de sa confiance dans l?avenir, Nexity augmente ? légèrement certes - son dividende, à 1,60 euro par action au titre de 2009, contre 1,50 euro en 2008. Et le promoteur s?engage même à verser un dividende ? de 1,60 euro également -, au titre de 2010 ! Une consolation pour BPCE, actionnaire de Nexity à hauteur de 40 %. La banque issue de l?union des Banques Populaires et des Caisses d?épargne, qui a besoin de fonds propres, ne peut pas compter sur une cession du promoteur pour gonfler ses caisses : malgré son rebond de 122 % au cours des douze derniers mois, le titre ne vaut que 26 euros, alors que l?Ecureuil l?avait acquise au prix de? 41 euros.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :