JECO [LIVE ] : La croissance a-t-elle durablement disparu  ?

 |   |  371  mots
(Crédits : DR)
Se dirige-t-on vers une longue période de stagnation des économies industrielles ? C'est l'un des nombreux thèmes abordées au cours des Journées de l’économie de Lyon (Jéco, du 13 au 15 nov.), dont La Tribune est partenaire.

Sur les marchés financiers, que l'on parle de « grande stagnation » ou de « stagnation séculaire », le thème est à la mode : l'idée que les grands pays industriels vont connaître une longue période de croissance zéro ou, en tout cas très faible, a de quoi inquiéter les investisseurs.

Le débat a été lancé à la fois par l'économiste américain Lawrence Summers, qui met en garde contre un sous-investissement à travers le monde, et par son confrère Robert Gordon, qui, lui, insiste sur la faiblesse des gains de productivité. La révolution Internet n'a rien à voir avec la grande révolution industrielle du XXe siècle, qui, grâce à une série d'inventions à la fois dans les modes de production et de consommation, a apporté une croissance exceptionnelle.

Finalement, le seul changement récent dans les modes de consommation, c'est l'apparition du smartphone, affirme Gordon. Pas de quoi stimuler la croissance durablement...

 ____

 >> EN DIRECT des Jéco 2014 - Bourse du travail

09h00 - 10h30
Le travail coûte-t-il vraiment trop cher ?      Pour en savoir plus

11h00 - 12h30
Aux limites des politiques monétaires     Pour en savoir plus

14h00 - 15h30
Inégalités : l'analyse de Thomas Piketty en débat     Pour en savoir plus

16h00 - 17h30
Après la mondialisation...     Pour en savoir plus

18h00 - 20h00
Le renouveau de l'Etat providence     Pour en savoir plus

____

 >> EN DIRECT des Jéco 2014 - Salle Rameau

09h00 - 10h30
Le retour du débat sur « sortie de crise ou stagnation séculaire »     Pour en savoir plus

11h00 - 12h30
De la PME à l'ETI, quels obstacles ?     Pour en savoir plus

14h00 - 15h30
Comment la crise a changé les migrations européennes     Pour en savoir plus

16h00 - 17h30
Les firmes chinoises à l'assaut du monde     Pour en savoir plus

____

 >> EN DIRECT des Jéco 2014 - La Mutualité

09h00 - 10h30
Progrès ou déclin ? L'éco en photos     Pour en savoir plus

11h00 - 12h30
Réconcilier les robots et l'emploi     Pour en savoir plus

14h00 - 15h30
La gouvernance économique des territoires     Pour en savoir plus

16h00 - 17h30
Les objets connectés     Pour en savoir plus

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2014 à 17:11 :
Ne perdons jamais de vue que la croissance est mesurée en unités monétaires. La croissance physique, elle, n'a jamais été aussi importante...
Réponse de le 17/11/2014 à 6:51 :
Oui, et cela correspond à la valorisation des termes de la valeur ajoutée, c'est à dire le travail, le capital et l'énergie; il faut donner un juste prix à l'énergie.
a écrit le 14/11/2014 à 12:40 :
L'obsession comptable de la croissance pour définir la création d'un paradis?! La décroissance intelligente apporte le même confort de vie mais pas l'aspect comptable dogmatiquement définie!
a écrit le 13/11/2014 à 13:12 :
Lyon est pourtant la capitale de l'énergie: Ampère, Seguin, les chimistes. Lyonnais, réagissez.
a écrit le 13/11/2014 à 13:03 :
Pour que la croissance revienne, il faut basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique. Qu'en pense J-M. Jancovici?
a écrit le 13/11/2014 à 13:00 :
Ce sont les économistes qui sont nuls en économie.
a écrit le 13/11/2014 à 12:58 :
Prenez le cas du jardiner qui bêche son jardin en 8 heures; il met 2 heures avec un motoculteur; que fait-il des 6 heures non travaillées? Et ses cotisations de retraites?
a écrit le 13/11/2014 à 12:54 :
On a beaucoup parler du capital mais jamais de l'énergie. C'est pourtant l'énergie qui permet le développement de l'économie. Que ferions-nous sans énergie? On a le travail, le capital et l'énergie. C'est difficile à comprendre?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :