Municipales 2014 : à 6 semaines du premier tour, Pierre Cohen dévoile son programme pour Toulouse

Candidat à sa propre succession à la mairie de Toulouse, Pierre Cohen (PS) a présenté mardi 4 février son programme pour les élections municipales de mars prochain. Un programme "pas encore chiffré mais crédible et réalisable", selon lui et qui s’inscrit "dans la continuité de ces six dernières années". Le maire sortant socialiste met l’accent sur les transports, l’emploi et la démocratie de proximité. Son objectif : "faire de Toulouse la ville de tous".
Pierre Cohen, lors de la présentation de sa liste le 22 janvier 2014/ DR
Pierre Cohen, lors de la présentation de sa liste le 22 janvier 2014/ DR (Crédits : DR)

Avant de développer son programme pour les prochaines élections municipales, Pierre Cohen a dressé un bilan de son action depuis 2008, estimant qu'il a "transformé la ville et remis Toulouse à l'endroit".

L'élu socialiste l'affirme : "Tous nos engagements ont été réalisés ou sont en cours de réalisation. Nous avons transformé la ville, rattrapé son retard, notamment dans le domaine des transports en commun."

Les transports au cœur du programme

"Nous avons été élus il y a 6 ans sur cette thématique", assure Pierre Cohen.

Aujourd'hui, les transports sont toujours au cœur de son programme.

"Toulouse est encore dans une logique du 'tout voiture', déplore le maire socialiste. Nous devons encore repenser le mode de déplacement urbain, développer une notion alternative à la voiture, pour que Toulouse soit une ville agréable à vivre."

Pour cela, il envisage d'étendre les plages horaires des lignes de bus jusqu'à 21 heures, de développer le service de nuit en ouvrant trois nouvelles lignes Noctambus, au lieu d'une actuellement. Pierre Cohen veut aussi lancer 10 nouvelles lignes Linéo, la nouvelle génération de bus Tisséo. Il prévoit également de prolonger le service de métro jusqu'à 3 heures du matin.

Le défi de l'emploi

Autre priorité pour le maire sortant : l'emploi. Pour lui, la Ville doit être "pro-active et innovante".

"Nous devons encadrer et aider les populations au chômage", affirme-t-il.

Il propose donc la création d'un "comptoir des initiatives", une structure pour accompagner les projets des jeunes et favoriser la médiation vers la création d'entreprises.

"Aujourd'hui, les jeunes semblent découragés par le monde du travail. Pourtant, ils sont créatifs, constate Pierre Cohen. Nous devons miser sur cette génération qui a des projets en tête, qui veut entreprendre, être responsable de son avenir et de son emploi."

De plus, l'élu socialiste s'engage à "appuyer 100 projets d'entreprises issus des quartiers prioritaires d'ici 2015" et à créer 500 emplois d'avenir dès 2014.

Développer la démocratie locale

Enfin, Pierre Cohen se fixe l'objectif de "faire de Toulouse une ville participative".

"La ville n'est pas que la volonté des élus, assure-t-il. La démocratie doit encore évoluer."

C'est donc "pour aller plus loin" que le maire sortant propose la création de "fabriques de quartiers", sur le modèle de la Fabrique Urbaine.

"La population est plus intéressée par son environnement de proximité, souligne le socialiste. Ces fabriques permettront de mettre en place un urbanisme participatif, d'impliquer les habitants au développement et au changement de leur quartier."

Ces structures permettront aussi de "construire et renforcer l'intelligence collective". Selon Pierre Cohen, la crise actuelle "ébranle les valeurs qui structuraient le vivre-ensemble. La violence dans l'expression publique est de retour sous ses formes les plus détestables : le racisme, l'antisémitisme", déplore-t-il. Il conclut :

"Les élections municipales doivent être un rendez-vous pour faire barrage à cette montée de l'anti-République."

Prêt à débattre avec tous les candidats

Après la présentation de son programme, Pierre Cohen a répondu à Jean-Luc Moudenc. L'ancien maire de Toulouse et candidat UMP pour les municipales, qui lui a adressé une lettre ouverte. Il l'accuse de "refuser les débats publics avec ses concurrents", proposés par les médias.

"Vous avez préféré le confort des conférences de presse que vous organisez vous-même (…) Vous ne pouvez continuer à fuir ainsi", écrit Jean-Luc Moudenc.

"Je n'ai pas peur de débattre, lui répond aujourd'hui Pierre Cohen. Je serai à tous les débats où l'ensemble des candidats seront invités. Encore faut-il connaître tous les projets de nos adversaires."

De plus, pour Pierre Cohen, son adversaire UMP "envoie ce genre de lettre car il n'accroche pas, il n'arrive pas à faire campagne."

_______

>> FOCUS Parmi les autres propositions de Pierre Cohen

"Eau et assainissement : Les moyens nécessaires devront être mobilisés afin d'engager le processus de retour en régie de la gestion du service public de l'eau potable au plus tard d'ici 2020. La tarification sociale de l'eau sera étudiée. Un audit des contrats du service public de l'assainissement de la Communauté urbaine sera engagée."

"Le plus grand campus européen de l'innovation sera poursuivi à Monutaudran : activités liées au spatial et à l'aéronautique, logements, commerces, offre de transports de qualité et espaces culturels d'envergure métropolitaine et de visibilité internationale."

"Un campus numérique sera créé, réseau de lieux et d'usages, à la fois physique et virtuel, où se côtoient des start-up numériques, des chercheurs dans tous les domaines, des designers, des étudiants…"

"Un incubateur pour l'innovation sociale permettra d'accompagner mes collectivités territoriales ou les porteurs de projet pour des besoins sociaux non satisfaits ou nécessitant une expérimentation."

"L'installation en pied d'immeuble d'activités économiques et commerciales sera favorisée." "Droit de préemption des baux et fonds de commerce, régulation des implantations grâce au Plan Local d'Urbanisme."

"L'effort de création de places en crèche sera poursuivi. Le réseau d'assistantes maternelles sera développé. Des centres multiaccueil et petite enfance seront ouverts notamment à Guillaumet, Ernest Renan, Guilhemery, Bourbaki, Grand Selve, ilot Natura, Bordeblanche, Chalets."

"Nous installerons des dispositifs de vidéo-surveillance là où le diagnostic territorial en montrera la pertinence. Ces installations seront soumises à l'examen de la Commission des Libertés Publiques."

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 08/02/2014 à 8:29
Signaler
un socialiste qui met l'accent sur la démocratie .C'est à mourir de rire .Il aurait dit qui s'assied sur la démocratie aurait été plus juste.

le 12/02/2014 à 10:43
Signaler
Rire à moitié , car ça dure depuis trop longtemps et il s'agit bel et bien de la paire UMPS.

à écrit le 08/02/2014 à 2:08
Signaler
A combien se chiffre son bilan?

à écrit le 07/02/2014 à 18:10
Signaler
Faire un programme sans le moindre argent, que valent les promesses? Tout dépend de la politique nationale!

le 12/02/2014 à 10:46
Signaler
Il y a la logorrhée des pannaux et articles fumeux.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.