Google s'ouvre au street art

 |  | 192 mots
Lecture 1 min.
Grâce au Street Art Project de google, il est possible de visiter virtuellement le 5 Pointz, haut lieu du street art disparu aujourd'hui. /Reuters
Grâce au "Street Art Project" de google, il est possible de visiter virtuellement le 5 Pointz, haut lieu du street art disparu aujourd'hui. /Reuters (Crédits : Reuters)
Google a lancé le "Street Art Project", une plateforme dédiée à l'art de rue. 4.000 œuvres y sont déjà accessibles en haute définition.

Le Google Cultural Institute a présenté au Palais de Tokyo sa dernière initiative : le "Street Art Project", le 10 juin 2014. Suite au succès du Google Art Project - 57.000 œuvres numérisées et 400 partenaires en quatre ans -, Google s'est lancé sur l'art qui n'était pas, encore, montré dans les musées.

Des visites de grands lieux du street art disparus

Forte de 30 partenariats internationaux, dont le Palais de Tokyo ou Street Art 13, cette nouvelle plateforme propose une première sélection de 4.000 œuvres accessibles en haute définition ; une centaine d'expositions thématiques, comme « Les murs de New York dans les années 90 » ;  des visites virtuelles de grands lieux du street art, parfois disparus (5 Pointz à New York ou La Tour Paris 13, etc.) ou voués à disparaître, réalisées avec la technologie Street View.

Laurent Gaveau, directeur du Lab - le bras physique du Google Art Project -, contacté par Art Media Agency, a déclaré que « ce dernier projet passionnant a occupé les équipes de Google durant les quelques derniers mois ». Un projet passionnant qui pallie la faiblesse du street art : « son caractère évanescent », souffle-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :