Démographie française en berne

 |   |  395  mots
(Crédits : reuters.com)
L'expérience est simple : demandez quel sera le pays d'Europe le plus peuplé en 2050 ? La France, bien sûr ! Eh bien non.

Fin décembre 2014, l'Insee publie les chiffres définitifs de la population française en 2012 : 65,2 millions d'habitants. Passons sur la confusion émise dans les titres de la presse - et non dans les textes - par l'Hexagone incluant l'ultramarin (2,1 millions), un hexagone à l'allure de pieuvre.

À l'évidence, avec une croissance de 0,5 % par an de 2007 à 2012 (Allemagne, - 0,5 %, 80,3 millions d'habitants) contre 0,8 % pour le Royaume - Uni (63,5 millions) sur la même période, il y aura plus de Britanniques que de Français en 2050. La démographie française n'est plus un argument d'avenir : pourquoi ne pas le dire ?

La croissance de la population française ralentit

Le + 328 110 habitants annuel de 2007 à 2012 est devenu + 307 841 en 2012. Dans les comptes provisoires de 2013, le solde naturel (naissance moins décès) baisse régulièrement depuis 2008, de plus de 300 000 à 238 000 en 2013. Des naissances en baisse depuis 2010, dues à la diminution du taux de fécondité pour une mortalité en hausse depuis 2004, par la simple arrivée en âge de décès des générations nées entre le déficit de naissance de la guerre de 1914-2018 et celui de 1939-1945 : c'est mathématique. La démographie française n'est plus un argument d'avenir : pourquoi ne pas le dire ?

Au solde naturel de la population s'ajoute le solde migratoire : les immigrants moins les émigrants. L'Insee (n° 1532, janvier 2015) publie le «Bilan démographique 2014». Dans le long texte principal de ce document, on ignore l'immigration, on mentionne juste le solde migratoire dans un tableau. De 112 000 en 2006, le solde provisoire de 2013 et 2014 est de 33 000. En 2012 (Insee n° 1524), l'immigration est à 48 % européenne et à 54 % féminine, loin des idées reçues. Au Royaume-Uni, après le creux de 2012 à 160 000 immigrants, ils sont 260 000 en 2014, à majorité extra-européenne. En Allemagne, l'augmentation est régulière depuis le creux de 2009 (- 12 800), et 2013 présente un solde positif de 428 000. Autocensure de l'Insee ou acte délibéré ?

Dans tous les cas, malaise par silence

En résumé, contrairement à une idée largement répandue, la France n'est plus la grande puissance dont la démographie est l'une des armes principales. Et l'impact de la politique familiale remise en cause depuis peu n'est pas encore lisible. En 2020, la France rejoint 12 pays «superâgés» : bienvenue au club !

Je repars en plongée.

_______

L'ouvrage le plus récent de Philippe Cahen :
Les Secrets de la prospective par les signaux faibles, Éditions Kawa, 2013

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2015 à 19:38 :
il vaut mieux une imigration en baisse que d'accepter un acceuil social profitant des largesse s de l'état
a écrit le 26/02/2015 à 16:41 :
Les zenfants , c'est pas rentable. Et puis ça chie partout. Même sur les journaux.
C'est une honte !
Réponse de le 27/02/2015 à 0:38 :
Pas plus qu'une femme d'ailleurs... qui pantoufle à la maison derrière son ordinateur ou son smartphone à sortir des niaiseries pour occuper ses journées.
a écrit le 25/02/2015 à 16:20 :
Enfin une bonne nouvelle : vu notre mode de vie, nous ne devrions pas être plus de 20 Millions en France pour éviter d'hypothéquer l'avenir de nos enfants. La croissance démographique de notre population n'est donc en aucun cas un gage d'avenir.
a écrit le 25/02/2015 à 14:55 :
Ne pas confondre quantité et qualité. Population: nous avons besoin de travailleurs actifs et qualifiés, pas de chômeurs assistés! Sinon le Pakistan est très peuplé, et alors?
a écrit le 25/02/2015 à 13:11 :
L'avantage , quand il y a pas d'enfants , c'est qu'on n'a pas à subir les conneries qu'ils regardent à la télé...
Plus belle la vie
L'inspecteur Moulin
L'inspecteur Linmou
Le commissaire Nilmou
L'inspecteur Limon
L'agent Onlim...Pardon , l'Agente...
a écrit le 25/02/2015 à 12:36 :
A quoi sert une démographie importante si, derrière, le système éducatif ne fait pas bien son office, si le travail disponible est de plus en plus rare et si les politiques d'incitation/aide jouent au yoyo en raison de mauvaises conjonctures? Le modèle "chair à canon" des décennies/siècles passés n'ayant aucune chance de se répéter, il faut bien constater que cet indicateur de "fierté" nationale est une lichette obsolète.
a écrit le 25/02/2015 à 11:06 :
"La guerre 1914-2018" : bonne nouvelle, c'est bientôt fini !
a écrit le 25/02/2015 à 9:55 :
Vous n'auriez pas oublié Mayotte par hazard !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/02/2015 à 14:31 :
@jean07: non, puisqu'il est reparti en plongée avec son mayotte d'bain :-)
Réponse de le 25/02/2015 à 16:00 :
Juste ! Mais non oublié. C'est plutôt l'Insee qui oublie parfois Mayotte ou oublie de préciser que Mayotte n'est pas inclus dans les stats. les exemples sont nombreux ! Merci ;)
a écrit le 24/02/2015 à 23:37 :
LES GROS PROBLEMES POLITIQUES PROCHAIN EN FRANCE VONT ETTRE LE DEFICIE DES CAISSES DE CHOMAGES. ET DES CAISSES DE RETRAITES? TOUS LES HOMMES POLITIQUE NE PREVOYANT PAS CES GROS PROBLEMES SERONT ENVOYEZ AUX CHOMAGES A LEURS TOURS???
a écrit le 24/02/2015 à 20:02 :
Pffff les allocations familliales ...autant d'argent pour un resultat plus que douteux et une dependance a l'assistanat des plus pauvres.
a écrit le 24/02/2015 à 18:22 :
L'évolution démographique est un facteur difficile à appréhender en termes de perspectives.Ainsi dans les années 1980/90, la plupart des démographes prévoyaient une baisse/une stagnation de la population française vers la fin des années 2000, bien entendu il n'en a rien été! Tout au contraire, mais le fait que l'Hexagone ait connu au moins une décennie d'excédent naturel avec un nombre non négilgeable de naissances(et pas uniquement par une faiblesse du nombre de décès) implique nécessairement vingt ans plus tard un nombre plus important de femmes en âge de procréer et c'est exactement le phénomène inverse qui se produit en Allemagne d'ou le fait qu'on puisse prédire qu'en 2050 la population allemande sera légèrement inférieure à la population française toutes choses égales par ailleurs(bien sur, une immigration importante outre rhin peut modifier ces tendances dans l'hypothèse ou ces immigrés s'installeraient définitivement en Allemagne et auraient des enfants ce qui n'est nullement garanti.
Réponse de le 25/02/2015 à 16:02 :
en 80/90 ou plutôt en 90/2000 on n'avait pas prévu que les femmes auraient des enfants de plus en plus tard
a écrit le 24/02/2015 à 15:55 :
on voit ici la politique de la famille de notre simulateur président de la ripouxblique le baiseir casqué hé hé. qui sème la tempete récolte l'ouragan. Ha ha
a écrit le 24/02/2015 à 15:55 :
on voit ici la politique de la famille de notre simulateur président de la ripouxblique le baiseir casqué hé hé. qui sème la tempete récolte l'ouragan. Ha ha
Réponse de le 24/02/2015 à 16:07 :
S'agissant de la population de 2012, il ne peut évidemment s'agir des effets de la politique actuelle.
Réponse de le 24/02/2015 à 18:46 :
Effectivement puisqu'il s'agit d'une étude de 2007 à 2012. En fait, la faute incomberai même à Sarkozy. Mais pour anti-hollandais primaire on peut aussi dire que même sous Sarkozy Hollande avait de l'influence. Le jour ou notre république se rendra compte que les français comprennent rien on créra peut être une technocratie, à ben non ça existe déjà.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :