La Bourse de Paris revient timidement dans le vert

 |   |  388  mots
Après avoir ouvert en baisse, l'indice CAC 40 revient à mi-séance en territoire positif avec une légère progression de 0,18% à 2.783 points.

A mi-séance, la Bourse de Paris est finalement repassée dans le vert après avoir ouvert en baisse. Le CAC 40 progresse légèrement de 0,18% à 2.783 points.

Sur le front des valeurs, GDF Suez gagne 2,27% à 25,70 euros et signe la plus forte hausse de l?indice à la mi-journée.

Le secteur automobile se distingue également. Renault progresse de 2,04% à 14,74 euros, Peugeot gagne 1,6% à 16,33 euros et Michelin est aussi bien orienté, en hausse de 1,19% à 28,86 euros.

Dans le rouge à l?ouverture, le secteur financier poursuit désormais son rebond. Axa, qui a pris 12% hier, prend encore 2,03% à 9,63 euros. Hausse également pour les valeurs suivantes : Dexia, 1,81% à 2,41 euros; Crédit Agricole, 1,62% à 8euros70 et Société Générale, 1,19% à 28,94 euros. Pour sa part BNP Paribas est quasiment stable, -0,09% précisément, à 32,35 euros.

Pernod Ricard reprend des couleurs après avoir terminé en baisse hier. L?action progresse de 1,12% à 40,08 euros.

Vinci s?affiche aussi dans le vert, en hausse de 1,26% à 28,46 euros. Le groupe a remporté un petit contrat au Qatar.

Du côté des baisses, STMicroelectronics signe le plus fort repli du CAC à mi-séance, dans le sillage de l?avertissement sur résultats lancé ce matin par Sony Ericsson. Le titre recule de 4,44% à 3,25 euros.

France Télécom est aussi mal orienté après avoir annoncé la suspension de la vente de sa chaîne Orange Sport. Le titre cède 1,41% à 17,08 euros.

Sur le reste du SRD, Gameloft décroche de 5,46% à 1,73 euro. Le groupe a annoncé hier soir des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

A l?inverse, Rallye, la maison mère du distributeur Casino, progresse de 3,5% à 13,74 euros. Le groupe a publié une perte nette de 86 millions d?euros en 2008 contre un bénéfice en 2007. Mais il s?engage dans un programme de cessions d?actifs de 1 milliard d?euros d?ici à 2010.

Pour finir comme d?habitude un détour par les devises et les marchés pétroliers. Après son envolée hier, l?euro est un peu redescendu, sous le seuil de 1,36 dollar à 1,3585 dollar.

En forte hausse hier également, les cours du pétrole subissent des prises de bénéfices mais restent toujours au-dessus des 50 dollars le baril. Le baril de WTI américain s?échange contre 51,16 dollars. Le baril de Brent vaut pour sa part 50,04 dollars.

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :