Dopé par de bons indices, Wall Street clôture en forte hausse

 |   |  598  mots
La Bourse américaine dépasse son meilleur niveau depuis janvier . Wall Street est soulagée par la fin du feuilleton General Motors. Les titres GM et Citi seront remplacés le 8 juin par Cisco et Travelers. Le pétrole finit la séance également en hausse.

La Bourse de New York finit la séance de lundi 1 juin en forte hausse, dopée par des indicateurs meilleurs que prévu aux Etats-Unis et en Chine. Le Dow Jones gagne 2,69 % à 8.730,04 points et le Nasdaq 3,06% à 1.828,68. Le Dow Jones n'a plus clôturé au dessus des 8.700 points depuis le 8 janvier.

Plusieurs indices ont donné un coup de fouet à Wall Street. Aux Etats-Unis, l'indice ISM mesurant l'activité dans l'industrie aux Etats-Unis est remonté à 42,8 points, au dessus des attentes. Les dépenses de construction aux Etats-Unis ont augmenté de 0,8% en avril, alors que les analystes tablaient sur une baisse. L'optimisme de Wall Street est également renforcé par l'amélioration en mai de l'indice PMI manufacturier chinois pour le troisième mois consécutif.

Sans oublier le dépôt de bilan de GM qui met fin à un feuilleton usant. Conséquence: lundi a été la dernière séance pour l'action GM qui sera retirée de la cote new-yorkaise mardi 2 juin. Le 8 juin, Cisco et Travelers remplaceront GM et Citigroup qui a créé une co-entreprise avec Morgan Stanley.

Pour sa dernière séance, GM clôture à 0,840 dollar en hausse de 11,99 %. Après avoir ouvert à 0,55 dollar. Il entamera une procédure de redressement de deux à trois mois. Au terme de cette restructuration, l'Etat fédéral détiendra quelque 60% du capital du "nouveau GM" en échange d'une aide totale de 50 milliards de dollars, y compris les 20 milliards de fonds publics déjà injectés dans l'entreprise.

Deuxième valeur à suivre, Citigroup, dont la co-entreprise avec Morgan Stanley devrait donner naissance à un leader mondial de la gestion de fortune, est en baisse de 0,78 % à 3,80 dollars, tandis que Morgan Stanley est en baisse de 1,42 % à 29,89 dollars. Cette co-entreprise devait initialement être formée au troisième trimestre 2009, mais les deux groupes ont pris de l'avance sur leur calendrier, a indiqué Citi. Après réalisation de l'opération, Citi anticipe un bénéfice imposable de 10,9 milliards de dollars. Les deux établissements projettent 1,1 milliard de dollars d'économies après intégration complète de la coentreprise.

Prudential, numéro deux américain de l'assurance-vie, annonce une émission d'actions ordinaires pour 1,25 milliard de dollars. Le groupe, qui a refusé une aide du Trésor américain, a indiqué qu'il pourrait utiliser le produit de ce placement au renforcement de ses fonds propres ou au remboursement de sa dette. Le titre est en retrait de 0,68 % à 39,64 dollars.

Enfin, Cisco va inscrire une charge exceptionnelle de 130-150 millions de dollars pour le trimestre en cours, le quatrième de son exercice, ce qui aura un impact de 2 à 3 cents par action sur son résultat net. Le titre est en hausse de 5,41 % à 19,50 dollars. Cette charge résulte d'une décision de justice dans un dossier fiscal, précise Cisco dans un document transmis à la SEC. Le groupe ajoute qu'elle n'aura pas d'impact sur le cash flow du quatrième trimestre et qu'il ne prévoit pas non plus d'impact sur ses activités à venir.

Quant au pétrole, il finit également en forte hausse. Les cours de pétrole brut léger américain ont clôturé en hausse de 3,42%, proches d'un plus haut de sept mois. La faiblesse du dollar, la monnaie de règlement des achats pétroliers, a aussi soutenu les cours. A la clôture du marché physique à New York, le contrat juillet sur le brut léger américain gagnait 2,27 dollars, soit 3,42%, à 68,58 dollars le baril, plus haut de clôture depuis les 70,53 dollars de novembre. En fin de séance, le Brent de la mer du Nord prenait 3,74% à 67,97 dollars le baril.
 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :