ST Micro : Areva étudie la cession de sa participation, le titre décroche

 |   |  261  mots
A la recherche de capitaux frais, Areva étudierait la cession des 11% qu'il détient dans ST Microelectronics, rapporte ce mardi "Le Figaro". Le titre St Micro laisse a conclu la séance en baisse de 4,21%.

A la recherche de capitaux frais, Areva étudierait la cession des 11% qu'il détient dans ST Microelectronics, rapporte ce mardi "Le Figaro". La vente est sérieusement à l'étude, même si elle promet d'être "très complexe": si cette cession rapporterait environ 500 millions au cours actuels, la vente des titres STM forcerait toutefois Areva à enregistrer dans ses comptes une moins-value de plusieurs centaines de millions d'euros, explique notre confrère.

De plus, le dossier est un véritable casse-tête juridique étant donné la structure du capital de STMicro. La France, via Areva et le CEA, et l'Italie (via Finmeccanica et la Caisse des dépôts italienne), sont regroupées dans un holding de droit néerlandais qui détient 27,5% du fabricant de puces électroniques. Si Areva cédait ses titres, la question de l'équilibre franco-italien se poserait, et la CDC et le FSI (Fonds stratégique d'investissement) pourraient alors être sollicités, estime le quotidien.

Areva, qui a besoin de 8 à 10 milliards pour financer ces investissements et racheter la part de Siemens dans Areva NP (filiale de réacteurs nucléaires) étudie une augmentation de capital, ainsi que la vente de participations non stratégiques (Total, déjà réalisée, GDF Suez et Safran).

Le groupe devrait aussi mettre en vente sa filiale de services aux électriciens "T&D". Un conseil de surveillance se réunira le 30 juin pour trancher ces questions cruciales et définir la future stratégie du groupe nucléaire français. 

En Bourse, le titre a décroché de 4,21% à 5,09 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :