La Bourse de Paris termine en baisse dans le sillage de Wall Street

La Bourse de Paris a à nouveau piqué du nez dans le sillage de Wall Street. A la clôture, le CAC perd 1,09% à 3.049 points, dans un faible volume d'échanges.

2 mn

Alcatel-Lucent subit le plus fort repli de la journée avec une chute de 3,88% à 1,54 euro. Hier, Cheuvreux a abaissé sa recommandation sur le titre.

GDF Suez abandonne 3,82% à 25,08 euros. On vient d'apprendre que l'allemand E.ON avait bien l'intention de faire de l'ombre au petit français dans le dossier de la construction de l'EPR, le réacteur nucléaire nouvelle génération.

Air France-KLM chute de 2,87% à 8,58 euros. La compagnie aérienne a subi une nouvelle baisse de 6,4% de son trafic passager le mois dernier.

France Télécom perd 2,05% à 15,97 euros. L'autorité de la concurrence a estimé que le modèle d'exclusivité ne pouvait être qu'exceptionnel et limité dans le temps pour la télévision sur internet. Un coup dur pour le géant français, qui a basé son offre de télévision sur Internet sur ce modèle d'exclusivité.

Alstom enregistre une nouvelle baisse de 2,86% à 40,82 euros. CapGemini cède 2,38% à 25,38 euros. Et EADS perd 2,32% à 11,38 euros.

Le secteur financier termine la séance en ordre dispersé. Dexia chute de 1,7% à 5,20 euros. Société Générale abandonne 0,34% à 37,12 euros et Crédit Agricole cède 1,22% à 8,60 euros. Par contre, BNP Paribas enregistre une belle progression de 1,23% à 46,87 euros.

Le titre se place juste derrière ArcelorMittal, la meilleure performance de la journée sur le CAC, qui prend 2,7% à 22,08 euros. Le sidérurgiste relance un de ses hauts-fourneaux. Les marchés interprètent ça comme un signe de reprise.

Michelin, Renault et EDF terminent également la séance dans le vert. Michelin avec un gain de 0,27% à 38,66 euros, Renault en hausse de 0,14% à 24,68 euros et EDF sur un rebond de 0,24% à 30,91 euros.

Hors CAC 40, JC Decaux gagne 0,77% à 11,20 euros. Le spécialiste du mobilier urbain a remporté un contrat au Qatar.

Sur les marchés pétroliers, les cours chutent encore. Le baril de WTI américain retombe à 62,59 dollars et celui de Brent de la mer du Nord s'échange contre 62,80 dollars. Du côté de devises, l'euro vaut 1,3961 dollar.

(également disponible en vidéo).

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.