La Bourse de Paris continue sur sa lancée

 |   |  343  mots
La Bourse de Paris ouvre en hausse pour une séance placée sous le signe des publications trimestrielles. Le CAC monte de 0,6% à 3.218 points.

Alcatel-Lucent signe la meilleure progression du CAC avec un gain technique de 2,8% à 1,78 euro.  

Renault vient ensuite, prenant 2,44% à 26,20 euros. Le constructeur est parvenu à maintenir sa part de marché au premier semestre 2009. En revanche, ses ventes ont chuté de 16,5% sur la période. 

Cap Gemini est bien orienté et gagne 2,6% à 28,36 euros. Tout comme ArcelorMittal qui prend 2,2% à 24,65 euros.  

GDF Suez avance de 1,64% à 25,77 euros. Le groupe est en train de restructurer certaines de ses branches. Sa filiale, Suez Environnement, est dans son sillage, en hausse de 1,5% à 12,42 euros. Et son concurrent Veolia prend 1,26% à 21,75 euros. Le contrat remporté par le groupe à Bagdad devrait se monter à au moins 5 milliards de dollars sur dix ans. 

Société Générale est toujours bien orienté et gagne 1,6% à 42,70 euros. Le titre est porté par le relèvement de recommandation de Citigroup hier ainsi que les bons résultats de JPMorgan. 

France Télécom ne souffre pas du rejet, pour la troisième fois, de son offre sur l'égyptien Mobinil. L'action gagne 0,75% à 16,32 euros. 

Hors CAC 40, Seb grimpe de 1,35% à 31,60 euros après la publication d'un chiffre d'affaires en baisse de presque 3% au premier semestre. 

On passe aux baisses: Accor pointe en dernière position du CAC, perdant 7,6% à 26,27 euros. Le groupe hôtelier a annoncé une baisse de 10% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre. 

Carrefour souffre également, en baisse de 2% à 31,95 euros. Son activité s'est repliée de 1,2% au deuxième trimestre, comme le prévoyaient les analystes. 

Hors CAC 40, Sperian Protection abandonne 2,55% à 40,20 euros. Malgré l'épidémie de grippe A, les ventes du groupe ont chuté de 20% au premier semestre.

Aéroport de Paris fait aussi grise mine, et perd 1,2% à 53,80 euros. Le trafic a reculé de 5,7% en juin. Sur les six premiers mois de l'année, la baisse atteint 6,4%. 

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises. Les cours sont relativement stables, le baril de WTI américain s'échange contre 60,80 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 63,45 dollars. Côté devises, l'euro vaut 1,4089 dollar. 

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :