Le marché sanctionne les lourdes provisions chez Gecina

 |   |  264  mots
La Foncière plonge dans le rouge au premier semestre. Mais son cash flow bénéficie de la réduction des frais financiers. Le titre a terminé en baisse.

Gecina a annoncé ce jeudi une perte au premier semestre de 510 millions d'euros contre un profit de 163,1 millions un an plus tôt en raison d'une provision de 662,3 millions pour réduction de la valeur de ses immeubles, en raison de la baisse des prix de l'immobilier liée à la crise économique et financière.

En revanche, la société affiche un cash flow par action, après impôts et avant cessions, en hausse de 22,4% à 3,12 euros grâce à la réduction des frais financiers. La société foncière, encore détenue à 27% par l'espagnol Metrovacesa, affiche un actif net réévalué (ANR) en baisse de 24,9% à 106,27 euros par action, contre 141,47 euros au 30 juin 2008 et 128,29 euros au 31 décembre 2008. Le président de la société, Joaquin Rivero, avait annoncé en juin qu'il s'attendait à une baisse de 5,5% à 6% de son ANR au cours du premier semestre.
 

Gecina s'est par ailleurs déclaré confiant dans sa capacité à atteindre son objectif de hausse d'au moins 10% de son cash flow avant cessions et après impôts. Grâce à des cessions de plus de 700 millions d'euros en 2009 (contre 600 à 700 millions initialement prévus), la foncière dit qu'elle sera en mesure de rembourser le solde de l'emprunt obligataire qui arrive à échéance en février 2010, pour 540 millions d'euros.

Son ratio de dette/valeur des actifs (loan-to-value) s'élevait fin juin à 42,7% contre 38,5% fin 2008. Le loyer brut a progressé de 1,3% au premier semestre à 321,6 millions d'euros, grâce notamment aux bureaux (+7,1%).

Le marché a mal réagi: le titre a perdu  0,44% à 57,40 euros sur un marché en forte hausse.

(retrouvez le communiqué de Gecina).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :