Semaine de hausse à la Bourse de Paris après une nouvelle vague de résultats d'entreprises

 |   |  1238  mots
Jeudi, le CAC a atteint son plus haut niveau de l'année et est passé au dessus de la barre des 3.400 points. Sur la semaine, l'indice parisien prend 1,78%.

La Bourse de Paris aura encore vécu une bonne semaine. Sur cinq jours, le CAC gagne 1,78% et reste au dessus de la barre des 3.400 points. Jeudi, l?indice aura même terminé en forte augmentation, à 3.435 points, son plus haut niveau de l?année.
 

Les deux précédentes semaines, le marché parisien avait vécu neuf séances d?augmentation consécutive. Une spirale haussière qui n?avait plus été constatée sur les marchés depuis novembre 1999.

A l?international, les autres places s?en sont également bien sorties sur la semaine. A Londres, le FTSE a progressé de 0,69%, à Francfort, le Dax a gagné 1,97 %, à Tokyo le Nikkei de 4,15%, et à New York, le Dow Jones s'octroit quelque 1%

PPR affiche la plus forte progression hebdomadaire du CAC avec 18,20% de gain. Le premier semestre du groupe de luxe se solde par des résultats et des ventes supérieurs aux attentes. Il reste confiant pour le reste de l?année.

Total enregistre la plus forte baisse sur les cinq jours. Le titre perd 3,18%. Le géant pétrolier a vu ses bénéfices amputés de moitié. Son résultat net ajusté perd 54% au deuxième trimestre et 45% au premier semestre. La production baisse de 6%.

Natixis a bondit cette semaine de 33,75% suite à des rumeurs de retrait de la cote ou d?annonces d?une nouvelle stratégie avec la fusion des Banques populaire et des Caisses d?épargnes, ses actionnaires à 72%.

Lundi, Thomson a été suspendu de cotation. Sur le SBF 120, juste avant le titre, s?envolait à plus de 43% à 1,02 euro grâce à la restructuration réussie de sa dette. Sur la semaine, le titre prend 30,17% à 93 centimes d'euros.

Mardi, Lagardère a affiché l?augmentation la plus importante du CAC et prend 5,34% à 27euros50. L?AMF aurait mis le groupe hors de cause concernant le délit d?initiés d?EADS. Sur la semaine, le titre prend 2,6%. En revanche, EADS, qui a publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, va devoir payer une amende de 700.000euros d?amende pour ce délit d?initiés. Sur les cinq jours, le titre progresse quand même de 3,08%. Les dirigeants d?EADS sont accusés d?avoir disposés début 2006 d?informations sur les retards du programme de l?A380 et vendus massivement les titres. Ce n?est que le 13 juin 2006 qu?Airbus a annoncé le retard de six mois dans le calendrier de livraison de l?avion.


Cette semaine a encore été largement marquée par toute une série de résultats d?entreprises.

Les valeurs automobiles ont été touchées par la crise mais les titres résistent. Peugeot prend 12,59 %. Il a publié une perte nette comme attendue de 962 millions d?euros au premier semestre. Renault gagne 6,67 %. Le constructeur automobile a pourtant dévoilé une perte nette plus lourde que prévue, de 2,7 milliards d?euros au premier semestre. Elle est 3 fois plus importante que celle de Peugeot. Michelin bondit de 13,93 %. Le groupe de pneumatique accuse une perte nette de 122 millions d?euros au premier semestre, mais les analystes tablaient sur une perte de 255 millions d?euros.

A l'inverse de Total, les valeurs parapétrolières s?en sortent bien également. Vallourec progresse de 5,16 %. Le groupe parapétrolier a dégagé un bénéfice net en baisse de 51% à 123,9 millions d'euros. Mais il est largement supérieur aux 95 millions d'euros prévus par les analystes. CGG Veritas est en hausse de 3,57%. Le groupe parapétrolier enregistre une perte nette de 32 millions de dollars au deuxième trimestre. Le chiffre d?affaires ressort également en baisse de 11%.

Les valeurs industrielles évoluent quant à elles, en ordre dispersé. Schneider Electric s?octroie 8,9%. L?équipementier électrique publie des résultats en baisse pour le premier semestre. Mais il confirme son objectif de marge à 12% pour 2009.
 

EDF prend 9,29 %. Le groupe a dégagé un bénéfice net stable à 3,11 milliards d?euros au premier semestre. Son chiffre d?affaires gagne plus de 8%. En revanche, bien que la filiale d?EDF, EDF Energies Nouvelles ait publié des résultats semestriels en nette hausse et confirme son objectif annuel, son titre perd 1,65% sur la semaine.
 

ArcelorMittal cède 3,07 %. Le groupe sidérurgique publie des résultats pour son deuxième trimestre plus mauvais que prévus
 

STMicroelectronics baisse de 0,76 %. Le numéro un européen des semi-conducteurs affiche une perte nette de 318 millions de dollars au deuxième trimestre, au delà des attentes du marché. Sa marge brute tombe à un niveau "extraordinairement bas".

Dans la construction et le BTP, les valeurs résistent. Vinci gagne 3,15%. Le géant français du BTP et des concessions a réalisé un chiffre d'affaires de 15,2 milliards d'euros au cours des six premiers mois de l'année, en baisse de 3,2% sur un an.  Lafarge augmente de 2,26 %. Le bénéfice net du groupe de construction baisse de 59% au premier semestre. La société revoit à la baisse ses prévisions de volumes de ciments pour 2009.


Altran perd 0,62 %. Le spécialiste du conseil en haute technologie a vu son chiffre d?affaires diminuer de 13% au premier semestre.

Euler Hermes plonge de 7,53 %. Son bénéfice net a chuté de 99,4% sur un an pour le premier semestre.

Wendel progresse de 3,44%. La société a publié des mauvais résultats trimestriels mais ils étaient attendus.

Cap Gemini bondit de 10,34 %. La société de conseil et services informatiques a publié des résultats du premier semestre conformes aux attentes, mais elle revoit à la baisse ses prévisions annuelles sur le chiffre d?affaires.

Sanofi-Aventis recule de 0,41 %. Le groupe pharmaceutique vient pourtant de publier des résultats meilleurs que prévu pour son deuxième trimestre

Rhodia gagne 31,36 %. Le groupe de chimie a publié une perte nette de 40 millions d?euros au deuxième trimestre, mais elle est inférieure aux attentes.

Ubisoft affiche une baisse de 15,89 %. L?éditeur de jeux vidéo a subi une chute de 50,6% de son chiffre d?affaires au deuxième trimestre, largement inférieur aux attentes

L?Oréal s?octroie 8,11 %. Le groupe a annoncé une croissance de 1,4% de son chiffre d?affaires semestriels. Il table sur une ?amélioration graduelle de ses performances au cours de l?année 2009?

JC Decaux enregistre un gain de 17,41 %. Son résultat net a connu un plongeon de 95,6% sur les six premiers mois de l?année. Mais sa rentabilité est meilleure que prévue.

Alcatel-Lucent progresse de 9,98 %. L?équipementier télécom publie des résultats supérieurs aux attentes pour son deuxième trimestre avec un bénéfice net de 14 millions d?euros. Le marché s?attendait pourtant à une perte.

France Télécom est en hausse de 5,80 %. L?opérateur en télécoms a annoncé des résultats supérieurs aux attentes pour son premier semestre, mais il s?attend quand même à un second semestre difficile.

Air France perd 0,21%. La compagnie aérienne a accusé une perte nette de 426 millions d'euros pour son premier semestre, alors que les analystes tablaient sur une perte de 266 millions d'euros.

Les cours du pétrole sont restés assez stables. Le baril de WTI tournait autour des 68 dollars lundi et a terminé à 67,80 dollars vendredi. Celui de Brent de la Mer du Nord s?échangeait contre 70 dollars lundi et contre 70,30 dollars vendredi.
 

L?euro a commencé sa semaine autour de 1,42 dollar. Mercredi il a baissé pour tourner autour de 1, 40 dollar. Pour finir, vendredi il est remonté à 1,4230 dollar.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :