L'endettement de Thomson inquiète les marchés

 |   |  232  mots
Le groupe technologique affirme ne pas prévoir de nouvelle restructuration de sa dette, mais il continue de travailler avec ses créanciers pour assainir sa situation financière. Mais sur les marchés, l'annonce ne rassure pas, Thomson chute ce lundi de plus de 2%.

Malgré un démenti, l'action Thomson a décroché ce lundi à la Bourse de Paris, perdant 4,31% à 1,02 euro et signant le plus fort repli du SRD. Les marchés envisagent une nouvelle restructuration de la dette du groupe, preuve que sa stabilité financière n'est toujours pas assurée.

Ses "spreads" (écarts de taux) sur les "credit defaut swaps" (CDS, assurance contre les défauts de paiement) ont triplé au cours des cinq dernières semaines sur des craintes sur le plan de restructuration du fournisseur de services et d'équipements pour les studios de cinéma et les chaînes de télévision.

En juillet dernier, le groupe est bien parvenu à un accord avec ses principaux créanciers lui permettant de réduire sa dette senior de 45% grâce à la conversion d'une partie de cette dette en actions et en obligations remboursables en actions. Mais ces créanciers doivent signer cet accord avant le 30 novembre et pour l'instant, la plupart ne l'ont pas fait, ce qui met Thomson dans une position très délicate.

La dette financière du groupe était estimée à 2,17 milliards d'euros au 30 septembre contre 2,3 milliards au 30 juin. La position de trésorerie estimée à la fin du troisième trimestre s'élevait à 551 millions d'euros, comparés à 511 millions d'euros au 30 juin. On ne peut pas encore parler de redressement de la situation financière pour le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :