Sanofi recule après les propos de Genzyme

 |   |  296  mots
Copyright Reuters
Nouveau rebond dans l'affaire de l'offre du rachat de Genzyme par Sanofi. L'américain déclare que le point d'achoppement est le prix. Pas son rachat.

Un supplément de prix proposé sous certaines conditions par Sanofi-Aventis aux actionnaires de Genzyme fait partie des alternatives à l'offre de rachat actuelle du laboratoire français, a déclaré au Figaro le directeur général de la biotech américaine, Henri Termeer.

La déclaration n'a pas profité au titre de Sanofi. L'action a terminé la séance de vendredi sur un recul de 0,23 %.

L'offre actuelle de Sanofi (69 dollars par action) est toujours jugée insuffisante par le patron de Genzyme qui juge que le prix de 89 dollars par action correspondait "aux calculs réalisés par Chris Viehbacher avant l'été, extrapolés sur la base de nos nouvelles estimations de revenus". La différence de prix serait en effet liée à la performance Campath, un traitement expérimental de la sclérose en plaques du groupe, déjà validé pour les soins anti-cancéreux.

La prévision de chiffre d'affaires du Campath par le groupe américain (3,5 milliards de dollars au plus) a jusqu'ici été considérée comme irréaliste par le laboratoire pharmaceutique français.

Interrogé par le Figaro sur son souhait de voir le groupe français proposer dans son offre une clause permettant aux actionnaires de Genzyme de recevoir un supplément de prix sous conditions, Henri Termeer a répondu: "C'est un moyen couramment utilisé dans l'industrie pharmaceutique quand les entreprises n'arrivent pas à s'entendre sur un prix. Cela fait partie des alternatives qui pourraient être explorées." Le Wall Street Journal rapportait dimanche qu'un débat interne à Genzyme portait sur l'éventualité de recourir à un droit spécial pour les actionnaires appelé "contingent value right" (CVR), qui offre aux actionnaires une plus grande plus-value si la valeur du groupe racheté dépasse un seuil prédéfini.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :