La Bourse de Paris confirme sa tendance haussière

 |   |  483  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Rassuré par les deux derniers tests obligataires de la semaine avec les adjudications de l'Espagne et de l'Italie, le marché parisien a confirmé sa tendance haussière jeudi. Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,75 % à 3.974,85 points.

Rassuré par les adjudications de l'Espagne et de l'Italie, premier test obligataire de ces deux pays cette année, le marché parisien a confirmé être en de bonnes dispositions jeudi. Après un gain de plus de 2 % la veille, le CAC 40 a conclu sur une nouvelle hausse de 0,75 % à 3.974,85 points, soit son plus haut niveau depuis la fin avril 2010.

Un nouveau gain qui tient au soulagement des investisseurs sur la capacité des pays "périphériques" à emprunter sur le marché de la dette. Loin d'être confortables, les conditions d'emprunt de ces pays n'en sont pas pour autant contraignantes.

Le Trésor italien est ainsi parvenu à lever 6 milliards d'euros (3 milliards à cinq ans et 3 milliards à quinze ans) mais dans des conditions un peu moins confortables que les fois précédentes. Son adjudication à cinq ans s'est faite à 3,67 % contre 3,24 % précédemment. Du reste, la demande était tout de même présente puisqu'elle s'est élevée à 8,5 milliards d'euros.

De son côté, l'Espagne a levé 2,99 milliards d'euros à cinq ans à 4,54 % contre 3,57 % lors de la dernière adjudication court terme. Là encore la demande ne s'est pas démentie puisqu'elle a totalisé pour un peu plus de 6 milliards d'euros. Un test réussi qui permet d'ailleurs à l'Ibex de s'adjuger à la clôture 2,67 %.

En outre, la confirmation par Moody's des notes "Aaa" des trois grands émetteurs européens que sont l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, a également participé à la détente des marchés sur le sujet de la dette souveraine en zone euro.

Valeurs en hausse

Bien entendu ce sont les valeurs bancaires qui ont été les premières à bénéficier de ce contexte. Celles-ci enregistrent une nouvelle fois les plus fortes hausses de l'indice vedette de la place de Paris. La palme revient à Axa (+ 4,61 %), suivi par Société Générale (+ 4,48 %), de Natixis (+ 3,13 %) et de BNP Paribas (+ 2,85 %).

Saint-Gobain a continué d'être bien orienté. Après s'être adjugé sur les deux dernières séances deux hausses à plus de 4 %, le titre s'est encore adjugé 2,17 %. Une fois encore, il profite d'une note positive d'analystes. Cette fois, il s'agit d'Exane qui est passé à "surperformance" sur la valeur.

Valeurs en baisse

A l'opposé, Vallourec a enregistré la plus forte baisse avec un recul de 2,76 %.

Hors CAC 40

Gemalto qui s'est apprécié jusqu'à 3,3 % en séance et touché un plus haut historique de 34,69 euros (avant de réduire ses gains et terminer sur une hausse de 0,79 %) a profité de l'annonce selon laquelle le groupe va devenir le fournisseur privilégié de MasterCard pour le remplacement des cartes en urgence à l'échelle mondiale.

Pétrole et devises.

Du côté des devises, l'euro s'est repris face au billet vert et s'échangeait à la clôture des marchés conrte 1,33 dollar. De leur côté, les cours du baril évoluent à la hausse. Alors que le Brent de le mer du Nord s'appréciait de 0,37 % à 98,47 dollars, le WTI gaganit 0,38 % à 92,24 dollars.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :