Le marché parisien marque une pause

 |   |  505  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Dans l'attente d'indicateurs économiques cette après-midi aux Etats-Unis, le marché parisien marque une pause jeudi matin. Après six séances consécutives de hausse, l'indice vedette de la place parisienne évolue en légère baisse.

C'est une septième séance consécutive qui semblait se dessiner à Paris jeudi dans les premiers échanges. Mais après avoir ouvert en légère hausse, le CAC 40 est rapidement revenu dans le rouge. Du reste, la tendance est fragile puisque le CAC 40 évolue plus près de l'équilibre que clairement en territoire négatif. A 10h15, l'indice vedette de la place parisienne affichait un léger recule de 0,07 % à 4.021,52 points.

Une note hésitante qui s'inscrit dans l'attente du résultat, en fin de journée, des stress test des banques irlandaises. D'ici là peu de nouvelles sont à attendre sur le front macro-économique en Europe. Si ce n'est les chiffres de l'inflation sur le mois de mars, indicateur pour le moins important à l'heure où le président de la Banque Centrale Européenne souhaite relever les taux directeurs.

Dans ces conditions la posture des investisseurs est surtout attentiste. L'attention de ces derniers sera surtout portée cette après-midi par la traditionnelle batterie d'indicateurs économiques aux Etats-Unis avec notamment les chiffres hebdomadaires du chômage d'autant plus surveillés à la veille de la publication des chiffres de l'emploi sur le mois de mars. Par ailleurs seront également publiés l'indice PMI de Chicago ( incateur d'achats ) sur le mois de mars ainsi que les commandes à l'industrie.

Valeurs en baisse

Dans l'attente des résultats des stress test des banques irlandaises, c'est bien entendu le compartiment bancaire qui accuse le coup. Société Générale (-1,86 %), Crédit Agricole (-1,79 %) et BNP Paribas (-1,33 %) enregistrent les trois plus fortes baisses du CAC 40.

STMicroelectronics (-1 %) a finalisé la vente de sa part de 10 % qu'il détenait dans Areva avec le Fond Stratégique d'Investissement pour un montant de 695 millions d'euros.

Valeurs en hausse

A l'opposé c'est Renault qui enregistre la plus forte hausse de l'indice vedette de la place parisienne avec un gain de 1,77 %. Une hausse qui est à mettre en lien avec des rumeurs de presse relatives à la constitution d'une holding commune à Renault et Nissan selon le quotidien japonais Nikkei. Une information démentie depuis par le constructeur automobile.

Hors CAC 40

Trigano s'adjuge près de 2 % après la publication de son chiffre d'affaires semestriel. Le fabricant de véhicule et d'équipements de loisir a fait état d'une hausse de 8,9 % de son chiffres d'affaires à 358,3 millions d'euros sur les six premiers mois de son exercice.

Areva coté jusqu'ici sous forme de certificats d'investissement est suspendu en Bourse alors que le groupe lance aujourd'hui la transformation de ses certificats en actions ordinaires.

Poweo recule de 2,33 % après la publication de ses résultats annuels. L'an dernier le groupe a creusé ses pertes à 133,5 millions d'euros.

Pétrole et devises

La monnaie unique reste bien orientée face au billet vert, un euro s'échangeant en matinée contre 1,418 dollar. De leur côté, les cours du pétrole sont orientés en légère hausse. Le baril de Brent de la Mer du Nord progresse de 0,62 % à 115,75 dollars tandis que le WTI s'échange à 104,84 dollars (+0,57 %)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :