Wall Street termine en hausse

Les places américaines ont légèrement progressé ce mercredi, mais la prudence reste de mise avant le début de la saison des résultats.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Wall Street a terminé en légère en hausse ce mercredi, la prudence restant toujours de mise sur les marchés américains. Les volumes d'échanges ont, une nouvelle fois, étaient très faibles. En l'absence de statistiques macro-économiques, les investisseurs se préparent à la saison des résultats trimestriels, qui débutera lundi prochain. En outre, la Banque centrale européenne se réunit ce jeudi et devrait relever son taux directeur. Une décision particulièrement attendue alors que la Réserve fédérale apparaît divisée sur la réponse à adopter notamment face aux menaces inflationnistes.

A la clôture, le Dow Jones progresse de 0,27% à 12.427 points, le Nasdaq gagne 0,31% à 2.800 points et le S&P 500 prend 0,22% à 1.336 points.

Du côté des valeurs, Monsanto chute de 5,67% à 69,16 dollars. Le producteur de semences a fait état ce mercredi d'un bénéfice net de 1 milliard de dollars au titre de son deuxième trimestre. Par action et hors exceptionnels, cela représente 1,87 dollar, soit 3 cents de mieux que les attentes des analystes. Son chiffre d'affaires a légèrement reculé, à 4,13 milliards de dollars, alors que les opérateurs misaient sur une stabilité des ventes. Monsanto a par ailleurs réaffirmé son objectif de profits sur l'ensemble de l'année.

Cephalon perd 0,47% à 77,01 dollars après avoir rejeté l'offre de rachat hostile émise par son concurrent canadien Valeant. Ce dernier propose 5,7 milliards de dollars pour mettre la main sur le groupe de biotechnologies, soit une prime de 30% sur le cours moyen du titre au cours des trente jours précédant son offre. Le conseil d'administration de Cephalon estime que ce prix sous-évaluait sa valeur et ses perspectives de croissance.

Dish Networks gagne 0,04% à 24,32 dollars. Le groupe de télévision par satellite va racheter Blockbuster pour 320 millions de dollars. Le spécialiste de la location de DVD, qui s'était placé en septembre sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, était mis en vente aux enchères. Autrefois leader sur le marché américain, Blockbuster n'a notamment pas réussi à s'adapter à l'émergence de Netflix.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.