Natixis bondit après un premier trimestre au-dessus des attentes

 |   |  324  mots
Copyright Reuters
Natixis a signé un premier trimestre au-dessus des attentes et a confirmé jeudi ses objectifs pour 2012. Le marché apprécie.

Grâce notamment aux bonnes performances dans la banque de financement et d'investissement (BFI), Natixis a publié pour le premier trimestre 2011 un bénéfice net de 412 millions d'euros, certes en baisse de 12% mais supérieur aux attentes du marché. D'après le consensus Reuters, le marché tablait en effet sur un résultat net de 393 millions d'euros.

Dans le sillage de cette publication, l'action fait partie des rares valeurs hausses du CAC 40. A la clôture, la banque qui affiche un "price to book" (cours /actif net par action) inférieur à 0,7 pour 2011 selon consensus Bloomberg, progresse de 0,18 % portant son gain annuel à 11,7 %.

La banque, filiale du groupe BPCE (Banque populaire - Caisse d'épargne), estime aussi que ses objectifs de revenus (6,7 milliards d'euros) et de rendement des fonds propres supérieur à 12% pour ses métiers coeur en 2012 pouvaient maintenant être considérés comme "relativement prudents", sans pour autant les relever ou dire qu'ils seront dépassés.

"Les objectifs qui auraient pu être considérés il y a deux ans comme étant extrêmement ambitieux peuvent être considérés comme relativement prudents aujourd'hui", a déclaré Laurent Mignon, le directeur général de Natixis , lors d'une interview à Reuters. Interrogé sur l'évolution anticipée du coût de risque pour les prochains trimestres, il a répondu: "Je pense qu'on doit s'attendre à un coût du risque normal, légèrement plus élevé que ce qu'il a été au cours de ce trimestre."

Natixis , dirigée depuis 2009 par Laurent Mignon, a confirmé l'an dernier son retour aux bénéfices après deux années de restructuration et de lourdes pertes liées à la crise financière mondiale. La banque prévoit de procéder à un regroupement de ses actions en vue de redresser la valeur du titre qui s'est effondrée pendant la crise. Introduite au prix de 19,55 euros fin 2006, l'action avait touché un plus bas à 0,80 euro en mars 2009.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :