PPR et Vinci pas portés par l'opération d'Artémis

 |   |  109  mots
La holding familiale, actionnaire majoritaire de PPR, lance une opération d'optimisation financière portant sur 1,15% du capital de Vinci. Les marchés l'ignorent.

L'émission d'obligations échangeables en actions Vinci lancée par Artémis, propriétaire de 40% de PPR, est ignorée par les marchés. L'opération d'environ 300 millions d'euros porte sur 1,15% du capital de Vinci détenu par la holding familiale.

A Paris, Vinci fait grise mine et glisse de 0,76% à 39,20 euros. Tandis que PPR recule de 0,81%, à 85,95. Le groupe fait clairement moins bien que son grand concurrent dans le luxe, LVMH, porté par son caractère défensif ce jeudi et qui gagne 0,9% à 73,36 euros.

PPR fait savoir que cette opération n'alourdit pas la dette d'Artémis, mais l'optimise. L'émission a été souscrite quatorze fois hier, en deux heures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :