Forte hausse à Wall Street après le PIB

 |   |  925  mots
Les places américaines ont nettement progressé ce jeudi après l'officialisation de la sortie de la récession de l'économie américaine. Le Dow Jones gagne ainsi 2,05% à 9.963 points, le Nasdaq progresse de 1,84% à 2.098 points et le S&P 500 prend 2,25% à 1.066 points.

L'optimisme est peut-être revenu ce jeudi à Wall Street. Après deux semaines moroses, les investisseurs ont en effet été rassurés par la première estimation du PIB américain au troisième trimestre. Alors que certains économistes commençaient à douter de la solidité de la reprise économique (refroidis par une série de chiffres inquiétants), la croissance de la première économique mondiale a été plus forte que prévu entre juillet et septembre. En outre, les résultats du jour sont globalement supérieurs aux attentes, hormis ceux du géant Exxon Mobil.

A la clôture, le Dow Jones gagne ainsi 2,05% à 9.963 points, le Nasdaq progresse de 1,84% à 2.098 points et le S&P 500 prend 2,25% à 1.066 points.

Sur le front des statistiques, le produit intérieur brut (PIB) américain a progressé de 3,5% en rythme annuel au troisième trimestre, alors que les économistes avaient anticipé une croissance de 3,3% de l'activité sur la période. Cette hausse marque le retour à la croissance de la première économie mondiale après sa pire récession en 70 ans. Le PIB américain s'était contracté de 0,7% entre avril et juin et n'avait plus progressé depuis le deuxième trimestre 2008. Cette performance a été soutenue notamment par une hausse de 3,4% de la consommation des ménages, qui représente deux tiers de l'activité économique aux Etats-Unis.

Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont légèrement baissé la semaine dernière, à 530.000 dossiers. Les économistes attendaient en moyenne 521.000 inscriptions, après 531.000 la semaine précédente. La moyenne mobile sur quatre semaines, considérée comme plus représentatif d'une tendance, s'établit à 526.250 contre 532.250 la semaine précédente. Et le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités a reculé passé, passant de 5,95 millions à 5,80 millions.

Du côté des valeurs, Exxon Mobil prend 0,16% à 73,96 dollars alors que ses profits ont reculé plus fortement que prévu. La première compagnie pétrolière mondiale ainsi vu son bénéfice net fondre, passant de 14,8 à 4,7 milliards de dollars au troisième trimestre. Le bénéfice par action (BPA) ressort à 98 cents hors exceptionnels, soit 5 cents de moins que les attentes de Wall Street. Le chiffre d'affaires a également souffert du repli des cours pétroliers. Il a chuté de 40% au troisième trimestre, à 82,26 milliards de dollars. Mais il est supérieur au consensus qui s'élevait à 79,29 milliards de dollars.

Procter & Gamble grimpe de 3,91% à 59,47 dollars. Le numéro un mondial des produits de grande consommation a dépassé les attentes entre juillet et septembre, affichant des profits de 3,31 milliards de dollars. Cela représente 1,06 dollar par titre, là où les opérateurs avaient anticipé 99 cents. Le chiffre d'affaires, en baisse de 6% à 19,8 milliards de dollars, est en ligne avec le consensus des marchés. En outre, le propriétaire des marques Ariel, Gillette ou encore Duracell a relevé ses prévisions annuelles, tablant notamment sur un BPA compris entre 4,02 et 4,12 dollars.

Forte hausse également pour Motorola, qui bondit de 9,80% à 8,74 dollars. L'équipementier américain est repassé dans le vert au troisième trimestre, dégageant un bénéfice net de 12 millions de dollars, contre une perte de 397 millions l'an passé à la même époque. Hors exceptionnels, ce bénéfice ressort à deux cents par action, là où les analystes avaient anticipé l'équilibre. Les ventes sont en revanche décevantes, en baisse de 27% à 5,45 milliards de dollars contre 5,54 milliards escomptés par les opérateurs. Mais ces derniers saluent les prévisions de Motorola, qui mise sur un BPA compris entre 7 et 9 cents au quatrième trimestre. Une prévision supérieure à celle des marchés (6 cents).

Colgate-Palmolive progresse de 1,62% à 78,94 dollars. Le spécialiste des produits d'hygiène a publié un bénéfice net de 590 millions de dollars entre juillet et septembre, une performance conforme aux attentes. Son chiffre d'affaires est resté stable, à 4 milliards de dollars, mais est légèrement supérieur aux prévisions. Le groupe estime bien placé pour atteindre le consensus des marchés au quatrième trimestre et anticipe une croissance à deux chiffres de son BPA l'année prochaine.

L'opérateur téléphonique Sprint Nextel chutent de 4,63% à 3,09 dollars après avoir creusé ses pertes entre juillet et septembre. Le numéro trois américain de la téléphonie mobile a ainsi perdu 478 millions de dollars sur la période. Par action, le déficit représente 17 cents, soit deux cents de plus que le consensus des marchés. Les revenus du groupe sont également moins bons que les attentes, à 8,04 milliards de dollars (-9% sur un an) contre 8,09 milliards escomptés.

Kellogg s'adjuge 2,78% à 51,38 dollars alors que ses profits ont progressé de 6% au troisième trimestre, à 361 millions de dollars. Hors éléments non récurrents, cela représente 94 cents par action, là où les investisseurs misaient sur 90 cents. Le chiffre d'affaires est resté stable sur la période, à 3,27 milliards de dollars. Un chiffre en ligne avec le consensus. Par ailleurs, le premier producteur mondial de céréales pour petit déjeuner a relevé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice, misant sur une croissance de 10 à 12% de ses profits par titre.

Enfin, Office Depot s'envole de 9,14% à 6,45 dollars. Le deuxième distributeur américain de fournitures de bureau a vu sa perte tomber à 413 millions de dollars au troisième trimestre. Hors exceptionnels, ce déficit ressort à huit cents alors que les analystes anticipaient en moyenne une perte de 10 cents par titre. Le chiffre d'affaires s'affiche en effet en repli de 17%, à 3,03 milliards de dollars, alors que les opérateurs escomptaient 3,07 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :