Areva : critiques sur la sûreté de l'EPR, le certificat chute

 |   |  274  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les autorités de sûreté nucléaire britannique, française et finlandaise ont émis lundi soir des réserves sur les systèmes de sûreté des réacteurs nucléaires EPR et demandent à Areva d'en "améliorer la conception initiale". Le certificat d'investissement Areva chute de près de 4%.

De nouveaux déboires pour Areva et son réacteur nucléaire de troisième génération EPR. Le certificat d'investissement du groupe public nucléaire décroche ce mardi de 3,93% à 348,75 euros à la clôture après les réserves émises lundi soir par les autorités de sûreté nucléaire britannique, française et finlandaise sur les systèmes de sûreté des réacteurs nucléaires EPR.

Dans une déclaration commune, les autorités mettent en cause la trop grande interconnexion entre deux systèmes de contrôle, supposés être indépendants, l'un faisant fonctionner le réacteur et l'autre assurant sa sécurité. "L'indépendance de ces systèmes est importante. En effet, si un système de sûreté est appelé à servir en cas de perte d'un système de contrôle, alors ces deux systèmes ne doivent pas faillir simultanément", soulignent les instances de contrôle.

De fait, ces dernières demandent aux exploitants et fabricants "d'améliorer la conception initiale de l'EPR" dont deux réacteurs sont actuellement en cours de construction en France et en Finlande. Areva va donc devoir revoir sa copie ce qui pourrait entraîner de nouveaux retards dans la construction.

Le groupe a déjà passé 2 milliards d'euros de provisions pour les retards du réacteur d'Olkiluoto en Finlande, destiné à devenir le premier réacteur EPR de troisième génération au monde. Prévu initialement pour l'été 2009, son entrée en service pourrait être de nouveau retardée au-delà de juin 2012, a prévenu à la mi-octobre le commanditaire TVO. 

(retrouvez le communiqué de Areva).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :