Les bourses européennes inquiètes pour l'Espagne

Les principales places financières européennes (Paris, Londres, Francfort), ont ouvert en hausse, portées par Adidas et l'annonce d'éventuelles mesures pour la croissance en Europe. Mais la Bourse de Londres perdait du terrain une demi-heure après l'ouverture, inquiète pour l'Espagne qui entre officiellement en récession.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

La Bourse de Paris a ouvert en légère hausse lundi (+0,12%), dans un marché qui s'annonce calme avant le 1er mai mais qui est encouragé par d'éventuelles prochaines mesures pour la croissance en Europe. A 9h, l'indice CAC 40 prenait 4,01 points, à 3.270,78 points.

L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a ouvert en hausse de 0,63% à 6.844,10 points, profitant en particulier d'un bond spectaculaire de l'action Adidas. Vers 9h06, le titre de l'équipementier sportif flambait (+5,00% à 62,81 euros) après la publication de chiffres trimestriels très solides, et le relèvement de ses prévisions annuelles.

Quant à la Bourse de Londres, elle évoluait à l'équilibre lundi matin, les investisseurs se montrant prudent après l'annonce du retour attendu de l'Espagne en récession. Vers 9h25, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 1,10 point, soit 0,02% par rapport à la clôture de vendredi, à 5.776,01 points. Le marché londonien avait ouvert en hausse mais a perdu de son élan après la publication du PIB de l'Espagne, qui a reculé de 0,3% au premier trimestre par rapport au dernier trimestre 2011, où il avait déjà baissé de 0,3%, ce qui confirme le retour officiel du pays en récession. "Ce n'est une nouvelle pour personne que l'Espagne est en difficulté mais les chiffres d'aujourd'hui indiquent le niveau de la récession et la réaction du marché va déterminer si le pays a besoin d'une aide de la BCE", a commenté Jonathan Bristow, courtier chez Valbury Capital.

Les valeurs financières étaient sous pression, comme le fonds Man Group (-2,35% à 104,48 pence), les banques Lloyds Banking Group (-0,83% à 30,93 pence) ou Standard Chartered (-0,36% à 1.517,5 pence), et le courtier intercaire Icap (-0,21% à 382,1 pence). Certains tiraient toutefois leur épingle du jeu, comme Barclays (+0,56% à 224,35 pence) ou Royal Bank of Scotland (RBS) (+0,21% à 24,4 pence).

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.