Atari décroche en Bourse

 |   |  304  mots
(Crédits : REUTERS/Phil McCarten)
L'éditeur de jeux vidéos Atari a enregistré une lourde perte opérationnelle pour son exercice 2012-2013 en raison de conditions de marché difficile et a annoncé en conséquence s'attendre à une perte annuelle "significative", avec un résultat courant opérationnel négatif pour le second semestre.

Le titre évolue en forte baisse à la Bourse de Paris, accusant un repli de 5,26% à 0,90 euro, après avoir perdu jusqu'à plus de 7% dans les premiers échanges. Depuis le début de l'année, le titre plonge désormais de 43,4%.
Le groupe a par ailleurs fait savoir que l'accord de restructuration conclu le 28 septembre dernier avec BlueBay, son principal actionnaire et créancier, serait caduc à son terme, soit le 31 décembre.

Alors que les discussions avec des investisseurs potentiels concernant la garantie et le lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription et / ou d'une augmentation de capital réservée n'ont pas abouti, la société envisage tous les autres moyens de levées de fonds ou de préservation du cash, y compris des financements spécialisés.

Atari's Greatest Hits : plus de huit millions de téléchargements

« Après des années de pertes conséquentes issues de son activité de distribution de détail à faibles marges, la Société est à nouveau rentable grâce à sa réorientation vers les jeux digitaux, les revenus provenant des licences et une stricte politique de gestion des coûts. La société s'est récemment positionnée sur le marché des jeux mobiles et envisage de sortir 4 à 6 nouveaux titres dans les six prochains mois. Cette stratégie fait suite au succès de son premier titre, Atari's Greatest Hits, qui a récolté plus de huit millions de téléchargements à ce jour », précise le groupe dans son communiqué. Sur le premier semestre, le chiffre d'affaires pour le premier semestre ressort à 10,9 millions d'euro alors que le résultat opérationnel courant ressort négatif à hauteur de -4,4 millions d'euros contre -700 000 euros pour la période comparable de l'exercice précédent.

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2012 à 14:35 :
Née en 1972, ATARI se meurt 40 plus tard. Vous voulez savoir qui a dirigé ce chaos ? Frank Dangeard (Chairman, Independent Director), diplomé entre autres de l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales (HEC) et de l'Institut d?Etudes Politiques de Paris (IEP),
Alexandra Fichelson (Director), diplomée du Magistère Banque Finance Paris II Panthéon-Assas,
Tom Virden (Independant Director),
Jim Wilson (Director, Chief Executive Officer).
Voilà, vous savez tout ...
a écrit le 28/12/2012 à 14:27 :
Quelle désolation de voir un aussi grand nom trainé dans la gadoue. Une entreprise qui a prospéré dans la Silicon Valley, dans laquelle Steve Jobs a travaillé à ses premières heures, et qui a ensuite faiblit, avant le coup de grâce, se faire racheter par des français et sombrer corps et biens ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :