Les Bourses européennes en forte baisse à la clôture

 |   |  384  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le CAC40 a reculé de 1,88% à la clôture en raison de chiffres de l'emploi aux États-Unis décevants. Francfort a terminé en baisse de 1,92 %. Londres a reculé de 0,53%, touché par le scandale du Libor. Madrid a fortement reculé, perdant plus de 3% à la clôture.

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse vendredi, après un rapport décevant sur l'emploi aux Etats-Unis qui ravive les inquiétudes sur la première économie mondiale au moment où les taux d'emprunt de l'Espagne et de l'Italie s'envolent à nouveau sur le marché obligataire. Le CAC 40 a reculé de 1,88% à 3.168,79 points, dans un volume d'échanges modeste de 2,591 milliards d'euros. Aux Etats-Unis, les embauches ont en effet légèrement accéléré en juin mais sont restées trop faibles pour faire baisser le taux de chômage, qui est resté à 8,2%.

La Bourse de Londres a terminé en baisse vendredi, après des chiffres de l'emploi décevants aux Etats-Unis et alors que le secteur financier est toujours sous pression en raison du scandale des manipulations du Libor. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 30 points, soit 0,53% par rapport à la clôture de jeudi, à 5.662,63 points. "Les marchés ont plongé en raison de la déception occasionnée par les chiffres de l'emploi américain", a commenté Colin Cieszynski, analyste chez CMC Markets UK.

Par ailleurs, l'office britannique de lutte contre la délinquance financière (SFO) s'est déclaré compétent vendredi pour ouvrir une enquête pénale dans l'affaire de manipulations de taux interbancaires, qui vient de pousser trois hauts dirigeants de la banque Barclays à démissionner. Le secteur financier a globalement terminé la séance en baisse, à l'image du courtier interbancaire Icap (-3,77% à 313,6 pence), de Royal bank of Scotland (RBS) (-2,75% à 201,5 pence) et Barclays (-2,05% à 164,75 pence).
Le géant pétrolier BP a pour sa part abandonné 1,38% à 428,2 pence, sur fond de recul des cours.
L'assureur Aviva a en revanche de nouveau gagné 1,79% à 289,6 pence. Il a annoncé vendredi avoir engrangé 318 millions de livres pour la cession d'environ 21% du capital de son ancienne filiale néerlandaise Delta Lloyd, dont il ne possède plus désormais qu'un peu moins de 20% du capital.

La Bourse de Madrid perd plus de 3% à la clôture, tension sur les marchés.

La Bourse de Francfort a frôlé vendredi en fin de séance les -2%, après des chiffres décevants sur l'emploi américain et alors que les tensions sur l'Espagne se poursuivaient. Le Dax a terminé en baisse de 1,92% à 6.410,11 points et le MDax a terminé en recul de 1,49% à 10.448,74 points.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2012 à 12:05 :
L'indice Nikkei a perdu 70% de sa valeur depuis son plus haut il y a 20 ans
Le Dow Jones n'a retrouvé sa valeur d'avant 29 que dans les année 50

Ça promet ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :