Le marché salue la publication de Virbac

 |   |  349  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le spécialiste de la santé animale Virbac (VIRP.FR) se distingue à la hausse sur le SBF 120 avec un gain de 2,62%, à 168,40 après avoir publié un chiffre d'affaires annuel de 694,8 millions d'euros, en hausse de 11,5% en 2012. Une croissance organique vigoureuse, qui ressort en progression de 8,1% dopée par un effet de changes positif de 2,7 points de pourcentage.

La division « animaux de compagnies » a enregistré la plus forte croissance en progressant de 10,1% sur l'ensemble de l'année, tandis que la croissance a été limitée à 5,5% dans la division animaux d'élevage qui pèse pour 13,8% du chiffre d?affaires.

Au final, le résultat net augmente de 15,8% à 66,6 millions d?euros.D?autre part, son résultat opérationnel courant progresse de 14,4% à 98,1 millions d'euros, ce qui porte la marge opérationnelle à 14,1% du chiffre d'affaires, soit une amélioration de 0,3 point par rapport à 201.

Et pour 2013, le groupe "ambitionne une nouvelle amélioration de 0,5 point de la rentabilité opérationnelle", tandis que son résultat net devrait progresser, "mais dans des proportions moindres compte tenu des intérêts minoritaires dans Centrovet et de la charge d'intérêts liée aux acquisitions", a précisé Virbac dans un communiqué. Pour rappel en novembre, dernier Virbac a fait l'acquisition de Centrovet, une opération qui lui a permis de devenir leader de la santé animale sur le marché chilien.

En tenant compte de l'intégration de ses acquisitions, dont la société chilienne Centrovet, les revenus du groupe devraient approcher, aux parités de change actuelles, les 800 millions d'euros cette année. Par ailleurs, le groupe tabler sur une croissance organique de 5% à 7% de son chiffre d'affaires en 2013, notamment portée par ses activités dans les marchés émergents qui pèse déjà 38,5% du chiffre d?affaires.

Enfin, Virbac proposera la distribution d'un dividende de 1,90 euro par action cette année, contre 1,75 euro l'an dernier.

L?Avis de mon financier :
Les qualités indéniables du dossier, que ce soit au niveau de la rentabilité ou des perspectives sont intégrées dans la valorisation. Le titre affiche une progression de 50% sur une année glissante si bien que le dossier se paye 19,2 fois les bénéfices attendus pour 2013 et 17,4 fois pour 2014. Nous visons 170,60 euros sur la valeur, ce qui laisse peu de place à un potentiel. Conserver.

>> Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com
>> Pour aller plus loin, découvrez notre plateforme bourse personnalisable

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :