Dégradation de la note de la France

 |   |  330  mots
Le Morning de Marc Fiorentino. / DR
Le Morning de Marc Fiorentino. / DR
Ce matin à 7h, heure de Paris, l'agence de notation Standard and Poor a dégradé la note de la France. D'un cran. De AA+ à AA. J'ai envie de dire "enfin". Enfin car l'agence de notation explique sa décision par l'absence de réformes structurelles, l'absence de baisses des dépenses publiques et la politique du tout impôt."Enfin" car seule une pression extérieure pourra forcer le gouvernement à agir.

MonFinancier


LA FRANCE NE FAIT PAS SON TRAVAIL

C'est ce que dit l'agence Standard And Poor. Contrairement aux autres pays en crise, comme l'Espagne par exemple. Cette dégradation de la France est un élément majeur. Plus politiquement que financièrement. Cela ne devrait pas provoquer se panique sur les taux français, mais c'est un avertissement sévère à un gouvernement qui ne fait rien d'autre qu'augmenter les impôts.

DU COUP, LE DANGER SUR L'ÉPARGNE DEVIENT ENCORE PLUS FORT

Si la France devait être un jour attaquée par les investisseurs, le gouvernement n'hésitera pas à "confisquer" une partie de l'épargne en la surtaxant. C'est pour cela qu'il faut tous nous mobiliser.

TOUCHE PAS A MON ASSURANCE VIE
N'oubliez pas de signer notre pétition. Une pétition que nous adresserons directement à Karine Berger, députée PS en charge des propositions de réforme sur l'assurance vie. Vous êtes déjà près de 3,000 à avoir signé en quelques heures. Attention! Dégradation de la France = Danger pour l'épargne.

LA FOLLE JOURNEE SUR LES MARCHES
Hier on a assisté à un swing fou sur les marchés. Suite à la décision de la Banque Centrale Européenne de baisser ses taux d'intérêt de 0.25% à 0.25% les indices boursiers ont atteint leurs niveaux les plus hauts de l'année avant de rechuter lourdement quand le PIB des Etats Unis au troisième trimestre a été publié à 2.8% alors qu'on l'attendait à 2%.

LA BCE INQUIÈTE

C'est un Mario Draghi inquiet qui a expliqué la décision de baisse des taux. Inquiet par la conjoncture économique européenne. On a certes touché le fond mais on ne remontera pas sans de sérieuses réformes structurelles qui ne viennent pas dans des pays comme la France ou encore l'Italie. Inquiet aussi des risques de déflation. L'Europe entre dans un cycle...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :