Chômage : Attention aux lendemains de fêtes !

 |   |  341  mots
(Crédits : Forex)

Le chiffre du chômage français pour novembre est attendu ce jeudi mais, déjà, la majorité des observateurs considère que toute évolution même positive ne sera pas en mesure de permettre une inversion rapide de la courbe du chômage. Impensable, pour ainsi dire, que le gouvernement de François Hollande respecte son engagement sur ce terrain.

Pour octobre, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi en catégorie A, celle qui est habituellement prise en compte par les commentateurs et les économistes, avait diminué de 20.500 personnes. Ce fut considéré comme un signe très encourageant par le ministère du Travail mais la communauté économique et des affaires française avait surtout considéré ce recul comme ponctuel. Ce qu'il sera probablement.

Le problème principal de la France demeure la faiblesse de sa croissance économique. Reprise il y aura effectivement en 2014 mais on considère en général qu'il faudrait un niveau de 2% de croissance par an pour des créations d'emplois durables. L'inversion de long terme et significative de la courbe du chômage n'aura pas lieu avant longtemps. A moins d'une surprise encore bien improbable sur le front économique. Les emplois créés correspondront par contre essentiellement à des ajustements ponctuels de l'appareil de production.

Pire, le gouvernement français pourrait même essuyer un échec sur toute la ligne puisque selon l'INSEE, dont les prévisions en la matière sont souvent vérifiées, le chômage pourrait même atteindre 11% sur le premier semestre. Une progression de 0.1 point.

Une telle hausse ne constitue en soi pas un drame économique mais est suffisamment symbolique pour pousser le gouvernement à prendre de réelles mesures pour pousser la croissance et favoriser l'emploi.

La France risque de se rapprocher dangereusement en 2014 de son triste record de février 1997 lorsque 11.3% de la population active était sans emploi.

Attention aux lendemains de fêtes!
 

Retrouvez toute l'actualité du Forex sur Forex.fr

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les données sur les devises

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2013 à 0:15 :
la France est sclérosée, incapable de reformes pourtant trôp nécessaires. A quand le reveil?
a écrit le 24/12/2013 à 11:49 :
11% de la population active sans emploi, mais c'est du pur délire...
a écrit le 24/12/2013 à 11:29 :
Il serait bien que les journaux regardent ce qu'il y a derrière les chiffres. Lorsque le décompte est fait (par exemple sur France 3 il y a un an ou deux), on était à plus de 9 millions de chômeurs, c'est à dire plus de 30% de chômage. Ca n'est pas parce qu'un chômeur se désinscrit de pôle emploi ou parce qu'il ne cherche plus de travail par abandon qu'il n'est plus chômeur. Un tel mensonge par omission relève de la propagande. Si vous compariez avec les mêmes méthodes de calcul les chiffres du chômage et que vous compariez l'évolution du ration employés/population en âge de travailler, alors cela aurait un sens. Relayer des chiffres de propagande dont les méthodes de calcul changent régulièrement n'a strictement aucun sens, si ce n'est pour faire de la propagande et cacher la vérité.
Réponse de le 24/12/2013 à 18:22 :
Nous autres, gens de gauche, savons que la réalité est construite !
Et nous la construisons à notre avantage pour changer la France, changer la société dans la justice sociale et le progrès au service du peuple !
Réponse de le 25/12/2013 à 11:16 :
les faits sont tetus!une baisse est une baisse!pole emploi ne travaille que sur des chiffres réels,pas des statistiques!on devrait donc se réjouir de la baisse du chomage pas essayer d'ergoter en permanence!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :