Le come-back du dollar

 |   |  379  mots
(Crédits : Reuters)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

Le dollar flambe. Il fait un retour triomphant sur les marchés. Les fonds spéculatifs et les traders rêvaient d'une tendance dans laquelle s'engouffrer depuis le début de l'année: ils ont apparemment choisi la monnaie américaine. Pour des raisons économiques mais également pour des raisons politiques. Un mouvement puissant et qui ne semble pas marquer le pas.

LE DOLLAR FLAMBE
C'est l'évènement majeur de la rentrée sur les marchés. Le dollar flambe. Contre l'euro bien sûr, puisque l'euro est passé en dessous de 1.29, mais aussi contre toutes les autres monnaies sans exception ou presque. Il est à son niveau le plus élevé depuis 6 ans contre le yen et s'est fortement apprécié contre la livre sterling et même contre les devises émergentes. 

ÉCONOMIE ET VALEUR REFUGE
Le dollar profite d'indicateurs économiques favorables comme la hausse des crédits à la consommation publiée hier, la plus forte depuis 2001, mais aussi de statut de valeur refuge face aux crises politiques qui secouent de nombreux pays comme la Grande Bretagne, la France ou encore certains pays émergents comme le Brésil. Voir l'édito en vidéo

LE BRÉSIL EN PLEINE INCERTITUDE
Hier la Bourse Brésilienne a chuté de plus de 3%. Les affaires de corruption qui rattrapent Dilma Rousseff, les craintes par rapport au programme de la nouvelle candidate favorite écologiste commencent à ébranler un pays déjà fragilisé par une économie en plein ralentissement.

CONTRE LES IDÉES REÇUES
Les hausses de salaires vont continuer en 2015. À un rythme largement supérieur à l'inflation. 2.6% de hausse avec une inflation à seulement 1% et donc une HAUSSE du pouvoir d'achat des Français. Certes une partie de la population en France est dans une véritable difficulté financière, mais pour la grande majorité des ménages Français la crise est une crise de confiance.

LES MARCHANDAGES ONT COMMENCÉ
Mardi prochain ce sera le vote de confiance à l'Assemblée. Et Valls commence à s'inquiéter. Il négocie donc chaque fois de soutien et essaie de s'acheter les "frondeurs". Cela ne devrait pas être compliqué. Comme le montre l'exemple de Thévenoud, certains députés s'inquiètent plus de leurs...


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :