Vers un rebond du dollar canadien ?

 |   |  445  mots
(Crédits : Forex)

S'il y a une devise qui a pris un coup lorsque les prix du pétrole ont commencé à chuter l'année dernière, c'est bien le dollar canadien. Comme nous l'évoquions lors d'un précédent article, le Canada est l'un des producteurs de pétrole dans le monde et il est le plus grand fournisseur des Etats-Unis ce qui fait que sa monnaie est corrélée positivement au prix du brut.
Alors que le huard marquait un recul fasse à ses principaux homologues du forex ces derniers mois, les récentes évolutions suggèrent que la monnaie canadienne pourrait être en mesure de rattraper son retard. Voici les raisons de ce rebond.

Récupération des prix du pétrole
Un rapide regard sur le tableau à long terme du prix du pétrole brut montre que les prix de base semblent avoir touché le fond. Après leur chute constante depuis la deuxième moitié de 2014, les prix du pétrole regagnent du terrain depuis quelques temps. Avec cela, l'USD-CAD semble être bloqué autour de ses récents sommets et pourrait subir une vente massive à plus long terme.
La raison principale de ce sursaut est sans doute la réduction de l'approvisionnement. Avec les récentes tensions au Moyen-Orient, nombreuses sont les plateformes des Etats-Unis qui ont également réduit leur production. Cela entraine une diminution de l'activité et donc une baisse de la production potentielle.


Des données canadiennes relativement positives

Même si l'économie canadienne n'est pas la plus en forme ces derniers temps, il semble qu'il existe, tout de même, quelques pousses vertes dans l'économie canadienne. Le rapport relatif à la vente des fabricants de décembre a, par exemple, affiché un rebond plus fort que prévu, +1,7%.
L'industrie canadienne du logement est également en expansion puisque les permis de construire ont bondi de 7,7% au cours de la période et les mises en chantier ont augmenté de 180 000 à 187 000 ce qui suggère une augmentation probable de l'activité de la construction.
Cependant, certains rapports reflètent encore quelques points faibles et les analystes craignent que la crise du prix du pétrole n'ait pas encore été révélée par les derniers chiffres.

Assouplissement de la politique monétaire
La baisse surprise des taux d'intérêt le mois dernier pourrait cependant permettre de garder l'économie à flot. Rappelons en effet que le gouverneur Poloz a décidé d'abaisser les taux de 1% à 0,75% afin d'amortir le coup de la crise de l'industrie pétrolière sur les autres secteurs de l'économie.

Retrouvez toute l'actualité du Forex sur Forex.fr

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les données sur les devises

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :