Revue mensuelle de l'économie australienne

 |   |  486  mots
(Crédits : Forex)

Avec le mois de février qui s'achève, l'heure est venue pour nous de faire un rapide point sur les rapports australiens publiés ces dernières semaines. Quels sont ceux qui ont entrainé des remous sur le marché des changes et le dollar AUD, c'est ce que nous allons voir.

Emploi
Le rapport sur l'emploi australien de janvier a indiqué que le secteur s'est affaibli. Le pays a ainsi vu son taux de chômage augmenter de 6,1% à 6,4%, son plus haut niveau en 13 ans. Les embauches ont chuté de 12 200 sur la période soit un chiffre bien en deça du recul de 4 700 attendu. Pire encore, cette baisse a été principalement causée par la diminution des emplois à temps plein.
Les éléments du rapport indiquent également que le taux de participation au marché du travail n'a pas réussi à s'améliorer au cours du mois, il stagne donc à 64,8%. Cela signifie que les australiens ne voient pas beaucoup de perspectives concernant l'emploi dans leur pays.

Dépenses
Avec cette sombre lecture sur l'emploi, il n'est pas surprenant que l'Australie peine un peu en matière de dépense de consommation. Les ventes au détail ont imprimé une courte hausse de 0,2% sur la période de décembre. Le mois précédent, la hausse avait été de 0,1%. A plus grande échelle, les dépenses des entreprises a également été plus faibles.
Sur une note plus positive, les dépenses dans le secteur du logement laissent entrevoir quelques pousses vertes. Les prêts ont ainsi augmenté de 2,7% soit un chiffre supérieur aux estimations situées à 2,3%. Les travaux de construction ont également enregistré une simple baisse de 0,2% alors qu'on s'attendait à voir le chiffre tomber d'1,2%.


Activité commerciale

Les derniers chiffres du commerce australien semblaient prometteurs avec la diminution du déficit commerciale de 1,02 milliards. Les données sous-jacentes révèlent aussi que les exportations ont augmenté d'1%, l'amortissement de l'AUD ayant stimulé la demande extérieure et les importations ont suivi le même chemin.
A cette époque, la Chine montrait des rapports relativement pessimistes et lorsque l'on sait à quel point les deux pays sont liés les résultats des exportations australiennes ne sont pas si mauvais. Les chiffres s'améliorant en Chine ces dernières semaines, l'activité commerciale australienne devrait s'en ressentir.

Biais de la politique monétaire
Compte tenu du ralentissement de l'inflation mondiale et des conditions d'emploi plus faibles, le gouverneur de la RBA, Stevens, a décidé de s'en tenir à son biais accommodant.
Le procès verbal de leur réunion de politique a cependant indiqué que de nouvelles réductions de taux étaient susceptibles d'être mises en place si les conditions économiques se détérioraient. Sur le marché des changes cela     a entrainé une chute du cours de la monnaie australienne.

Retrouvez toute l'actualité du Forex sur Forex.fr

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les données sur les devises

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :