Bourse : son médicament vedette déçoit, la biotech nordiste Genfit s'effondre de plus de 60%,

 |   |  366  mots
Elafibranor n'a pas démontré d'effet statistiquement significatif sur le critère principal de résolution de la Nash sans aggravation de la fibrose, a affirmé lundi soir le laboratoire au sujet des résultats de l'analyse intermédiaire de l'essai clinique de Phase 3 Resolve-It, évaluant l'administration quotidienne d'Elafibranor 120mg chez des adultes atteints de stéatohépatite non-alcoolique (Nash).
"Elafibranor n'a pas démontré d'effet statistiquement significatif sur le critère principal de résolution de la Nash sans aggravation de la fibrose", a affirmé lundi soir le laboratoire au sujet des résultats de l'analyse intermédiaire de l'essai clinique de Phase 3 Resolve-It, évaluant l'administration quotidienne d'Elafibranor 120mg chez des adultes atteints de stéatohépatite non-alcoolique (Nash). (Crédits : Reuters)
L'Elafibranor est un médicament qui était censé soigner la Nash, une maladie chronique et "silencieuse" (indolore) jusqu'à un stade avancé, étroitement liée à l'obésité. Il s'agit d'un énorme marché pharmaceutique potentiel, évalué à 20 milliards de dollars.

L'action Genfit s'effondrait de plus de 60%, mardi matin à la Bourse de Paris, lestée par les résultats "très décevants" dans le cadre d'une étude clinique de phase III, de son traitement de la "maladie du foie gras humain" ou Nash.

A 11H09 (09H09 GMT), le titre s'enfonçait de 63,79% à 7,35 euros, dans un marché en recul de 0,27%.

La biotech française Genfit a annoncé lundi soir ces résultats "très décevants" pour son candidat-médicament vedette, Elafibranor, destiné à traiter cette pathologie qui consiste en une accumulation anormale de graisses dans le foie, déclenchant une inflammation chronique de cet organe qui peut dégénérer en cirrhose, voire en cancer.

"Nous sommes dorénavant fixés et malheureusement les résultats se révèlent non concluants", ont souligné les analystes de Oddo BHF.

Au vu des résultats "bien évidemment décevants", "le titre devrait rester sous pression ces prochains mois avec une très forte volatilité et ceci malgré une visibilité financière forte", ont-ils ajouté en abaissant leur recommandation à "alléger" sur la valeur en attendant "d'avoir un peu plus de visibilité sur les prochaines étapes".

"Pas d'effet significatif"

"Elafibranor n'a pas démontré d'effet statistiquement significatif sur le critère principal de résolution de la Nash sans aggravation de la fibrose", a affirmé lundi soir le laboratoire au sujet des résultats de l'analyse intermédiaire de l'essai clinique de Phase 3 Resolve-It, évaluant l'administration quotidienne d'Elafibranor 120mg chez des adultes atteints de stéatohépatite non-alcoolique (Nash).

"L'équipe de Genfit travaille activement à la revue des données dans leur intégralité, et conduira de nouvelles analyses destinées à comprendre pourquoi les taux de réponse du bras placebo ont été plus élevés que ceux attendus", a-t-il ajouté.

"Nous prévoyons de partager ces résultats détaillés avec les autorités réglementaires dans les mois à venir afin de prendre une décision éclairée en accord avec elles concernant la poursuite de Resolve-It", a conclu Genfit.

Énorme marché pharmaceutique potentiel, évalué à 20 milliards de dollars, la Nash est une maladie chronique et "silencieuse" (indolore) jusqu'à un stade avancé, étroitement liée à l'obésité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2020 à 12:16 :
Genfit sur 10 ans, c'est
2,10, 20, 62, 30, 20, 7 puis plouf retour à 2€....
A noter que si on veut s'amuser un peu, on peut faire des bonnes affaires car aujourd'hui (13/5 12:15) 7.10; plus haut 7.33; plus bas 6.4 et il y a du volume
Cordialement
a écrit le 12/05/2020 à 14:16 :
Alors que l'échec est précieux, permettant à ceux qui savent l'utiliser, encore nombreux, pour faire mieux au prochain coup, pour progresser, se dépasser, la finance elle ne le pardonne pas, jamais, car la science a été infusée dès leur création aux marchés financiers qui eux savent que comme ils ne pourront rien gagner ça ne sert à rien de continuer.

Personne n'y voit une contradiction majeur dans ce mode de fonctionnement dans lequel les médiocres imposent à ceux qui avancent de s'arrêter d'avancer ? Elle était sensée faire quoi la finance à la base svp ? Parce qu'en plus le marché potentiel est en effet colossal on s'en doute sinon la finance ne financerait rien du tout, mais même en suivant sa logique elle est tellement repus de bénéfices toujours plus gros toujours plus vite qu'elle n'est plus en mesure de penser à long terme.

Des imposteurs et des parasites et c'est tout.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :