Ce qui vous attend en 2016

 |   |  388  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

2015 aura réservé son lot de surprises. Qui aurait cru que les cours du pétrole allaient chuter de près de 70% mettant à genoux certaines économies comme la Russie, le Venezuela ou encore l'Arabie Saoudite ? A côté de ces surprises, certains événements anticipés de longue date se sont produits comme la fin de l'ère de l'argent gratuit aux États-Unis, ou des tendances plus profondes qui se sont confirmées telles que l'uberisation de l'économie, uberisation qui un des mots à la mode de 2015. Tour d'horizon de ce qui va changer en 2016.

DERRIÈRE LES PROMESSES

Moins d'impôt plus de taxes. C'est un peu le slogan gouvernemental du moment. Certes, François Hollande a promis une baisse d'impôt pour les ménages « quoi qu'il arrive en 2016 » de 2 milliards d'euros. Mais derrière les promesses, une réalité, les taxes sur le carburant vont par exemple augmenter, une hausse néanmoins atténuée par la baisse des prix à la pompe.

NON C'EST NON

Toujours au chapitre impôt, gros camouflet pour Ayrault. Le Conseil constitutionnel a censuré le fameux amendement porté par l'ex-Premier ministre amorçant une progressivité de la CSG pour les salariés proches du SMIC. Le grand soir fiscal se fait attendre.

POLE POSITION

Alors que la Chine ralentit et que la Russie et le Brésil sont en récession, l'Inde avance à contre-courant. Au niveau mondial, elle devrait plus que jamais jouer son rôle de locomotive. Les analystes anticipent une croissance indienne et au-dessus des 8% dans les deux prochaines années, à comparer à une performance de 3,9% prévue pour l'ensemble des émergents en 2016. L'Inde devrait donc tirer son épingle du jeu et jouer un rôle moteur au niveau mondial.

FLAMBÉE DES TAUX

Les taux d'emprunts américains ont renoué avec leur record de 2010. Le rendement à 2 ans a atteint 1,067% soit une flambée de 46 points de base en l'espace de deux mois. En cause, la décision de la banque centrale américaine de relever le loyer de l'argent, le taux directeur, de 25 points de base. Une tendance qui pourrait se poursuivre dans la mesure où les investisseurs anticipent un nouveau cycle de resserrement de la politique monétaire l'an prochain....

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2015 à 12:46 :
à partir de demain j'arrête le caviar et le champagne , je passe aux rillettes de porc et au blanc sec .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :