Dramatique

Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...
(Crédits : MonFinancier.com)

Je sais. Chaque mois je vous répète la même chose. Et chaque mois j'espère que ce sera la dernière fois. L'explosion du chômage est un drame. En octobre, nous avons 42 000 chômeurs de plus, 1400 de plus par jour! Le total de chômeurs toutes catégories qui est le nombre réel de chômeurs a atteint le record de 5 740 600. Près de 6 millions de personnes.

RÉVOLTANT

Ce qui est révoltant c'est qu'on connaît les recettes pour réduire le chômage, qu'elles sont appliquées partout ailleurs comme en Allemagne ou en Grande-Bretagne, mais que nos politiques, de droite ou de gauche, persistent, par dogmatisme mais surtout par manque de courage, à ne pas vouloir les appliquer. C'est révoltant. On mobilise le monde entier pour la planète en 2100 mais on n'est même pas capable de faire l'union nationale sur le chômage en 2015.

SORTEZ UN DRAPEAU

Même si c'est Hollande qui le propose, je mettrai un drapeau français à ma fenêtre. En hommage aux victimes des attentats bien sûr. Mais aussi parce qu'il est important qu'on retrouve le sens du patriotisme. J'aurai également, même si, c'est la mode, il ne faut pas faire d'amalgame, une pensée pour les 6 millions de chômeurs, ou uniquement pour l'immense majorité qui cherche vraiment un emploi.

L'ISF DANS LA CAMPAGNE

Pas mal d'actualités sur l'ISF cette semaine. Avec deux nouvelles. La première c'est que la collecte va atteindre un record cette année. On était à 5.2 milliards d'euros en 2014. Pour 2015 ce sera 5.4 milliards. La deuxième c'est cet amendement qui a été adopté au Sénat. Un amendement pour que la résidence principale n'entre plus qu'à 50% dans le calcul de l'ISF. Cet amendement va évidemment être rejeté par l'Assemblée Nationale mais il a pour but de faire entrer l'ISF dans la campagne électorale de 2017. Aucun doute là-dessus, l'ISF sera un thème de la campagne. Mais les Français sont opposés à la suppression de l'ISF. Les Français sont obsessionnellement égalitaristes. Et une large majorité est comme notre président et déteste les riches. 68% sont donc opposés à la suppression de l'ISF. À droite, tous les candidats à la primaire ne sont pas très clairs sur le sujet. Ils ne...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.