Falling down ?

 |   |  320  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Les indices boursiers ont repris le chemin de la baisse. Et cette fois, ce sont les marchés américains qui ont déclenché la baisse. En particulier les valeurs technologiques et plus spécifiquement Apple. L'euro a également chuté. Vers les 1.12 usd. Au plus bas depuis 18 mois.

LE REBOND A-T-IL FAIT LONG FEU ?
Après un mois d'octobre catastrophique, les indices boursiers avaient rebondi. Une hausse alimentée momentanément par les résultats des élections de midterms. Mais hier la baisse a repris. Et les valeurs technologiques ont effacé en une seule journée leur rebond de novembre.

INQUIÉTUDES SUR L'IPHONE
La capitalisation d'Apple est devenue tellement importante que toutes les nouvelles qui touchent la valeur ont un impact sur tous les marchés américains et par extension sur tous les marchés mondiaux. C'est très impressionnant.
Hier, il a suffi qu'un des fournisseurs d'Apple, Lumentum, indique qu'il révisait à la baisse ses perspectives de chiffre d'affaires pour que le marché anticipe une baisse des ventes d'iPhone et qu'Apple efface en quelques minutes près de 50 milliards de dollars de valorisation! Apple a perdu près de 200 milliards de dollars depuis son record de hausse d'octobre! 200 milliards de dollars.

VOILÀ CE QU'ON VA AVOIR PENDANT DEUX ANS
Une guerre incessante. Violente. Entre Trump et les démocrates.
Trump ne cherche plus à convaincre les 50% de la population qui ne l'aime pas, mais il veut à tout prix conforter son électorat.
Et il va utiliser le même argument pendant deux ans : les Démocrates bloquent toutes les initiatives que je veux prendre. Tout est de leur faute.
Hier, il a même affirmé que la Bourse baissait parce que les investisseurs étaient inquiets de l'attitude obstructionniste des démocrates à son encontre.
Attendez-vous à des tweets antidémocrates d'une rare violence dans...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2018 à 10:41 :
""Sommes-nous trop nombreux sur Terre?"."

Bien sûr que non, puisque si on se débarrassait seulement de 1% de la population mondiale la planète deviendrait un véritable paradis. Mais forcément l'obscurantisme financier a intérêt à le faire croire que c'est pas lui qui détruit et tue tout.

On se demande s'il y a encore des andouilles pour les croire, à part les pitoyables personnages du spectacle bien entendu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :