L'OCDE toujours plus pessimiste

 |   |  484  mots
(Crédits : reuters.com)
L'OCDE a de nouveau révisé en baisse ses perspectives de croissance économique mondiale pour 2015 et 2016. L'institution justifie ce regain de prudence à par l'affaiblissement des économies émergentes et du commerce mondial.Le ralentissement des pays émergents va peser sur les échanges commerciaux qui devraient croitre de seulement 2% en volume avant d'accélérer à 3,6% en 2016 et 4,8% en 2017.

L'OCDE a de nouveau révisé en baisse ses perspectives de croissance économique mondiale pour 2015 et 2016. L'institution justifie ce regain de prudence par l'affaiblissement des économies émergentes et du commerce mondial. Le ralentissement des pays émergents va peser sur les échanges commerciaux qui devraient croitre de seulement 2% en volume avant d'accélérer à 3,6% en 2016 et 4,8% en 2017.

L'Organisation de coopération et de développement économiques juge toutefois que la croissance devrait bénéficier du maintien de politiques économiques de soutien à l'activité et de la baisse des prix des matières premières. Elle continue par conséquent de s'attendre à un renforcement progressif de l'activité sur les deux prochaines années.

Après avoir abaissé ces prévisions de croissance à 3,0% et 3,6% pour 2015 et 2016 lors de son dernier rapport, l'Ocde continue sur sa lancée et ne prévoit plus que 2,9% de croissance mondiale cette année, puis 3,3% en 2016 avant d'accélérer à 3,6% en 2017.

L'Organisation confirme sa prévision d'une croissance de 2,4% cette année aux Etats-Unis mais l'abaisse de 0,1 point à 2,5% pour l'année prochaine et la voit même ralentir à 2,4% en 2017.

Fait notable, l'organisation note que les salaires ne sont pas repartis à la hausse aux Etats-Unis, contredisant ainsi le rapport mensuel sur l'emploi américain qui dévoilait une légère hausse des salaires en octobre.

"Sans croissance des salaires, la reprise perdra de l'élan et la perspective de voir les Etats-Unis soutenir le rebond des échanges et de la croissance à l'échelle mondiale sera remise en cause", prévient Catherine Mann l'économiste en chef de l'OCDE.

L'Organisation prévoit une poursuite du ralentissement de l'économie chinoise. Si elle a relevé sa prévision de croissance pour cette année de 0,1 point à 6,8% et l'a confirmée à 6,5% pour 2016, elle ne s'attend qu'à une progression de 6,2% du produit intérieur brut chinois en 2017. L'Inde quant à elle devrait connaitre une croissance supérieure à 7% dès 2015, ce qui signifie qu'elle devrait connaitre un rythme de croissance supérieure à son voisin.

« La croissance devrait dans l'ensemble se redresser dans les économies émergentes avec une atténuation des forts reculs d'activité provoqués par le recul dans les grands pays producteurs de matières premières ».

Concernant la zone euro, la prévision de croissance pour l'Allemagne est revue en baisse de 0,1 point à 1,5% pour cette année et de 0,2 point pour l'année prochaine à 1,8% avant une accélération à 2,0% en 2017.

Pour la France, elle est relevée de 0,1 point pour cette année à 1,1% mais abaissée de 0,1 point pour l'année prochaine à 1,3% avant une accélération à 1,6% en 2017.

Le taux de chômage resterait stable à 10,0% cette année et l'année prochaine et ne reculerait que de 0,1 point à 9,9% en 2017.

Le taux de chômage pour l'ensemble de la zone euro passerait de 10,9% en 2015 à 10,4% l'année prochaine et 9,8% en 2017.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :