La Chine fourbit ses armes

 |   |  326  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

En plein affrontement commercial, la Chine a à sa disposition plusieurs moyens de rétorsion. Directs ou indirects. Va-t-elle les utiliser ?

LES DROITS DE DOUANE ET LE YUAN
Directs avec des listes des droits de douane sur des produits ou des familles de produits américains. C'est ce qu'elle fait à chaque fois que Trump annonce des nouvelles taxes sur les produits chinois. Elle a l'arme du yuan, la monnaie chinoise. Avec une menace à peine voilée d'une possible dévaluation du yuan pour compenser les effets des droits de douane. Une menace qui aurait des répercussions évidentes sur les marchés financiers mais qui pourrait aussi se retourner contre la Chine et déstabiliser ses proches marchés.

TRUMP ACCUSE LA CHINE DE MANIPULATION DE DEVISES
Trump a d'ailleurs accusé hier la Chine de manipulation. Il a mis dans un tweet la Russie et la Chine dans le même panier en les accusant de dévaluer leurs monnaies pour faire du dumping sur les exportations. Seulement voilà pour la Chine, pour l'instant, c'est faux puisque la monnaie chinoise s'est appréciée, et non dépréciée, de 10% en un an. La Chine agite donc cette menace mais pour l'instant ne veut pas l'utiliser. Et la troisième arme c'est évidemment la masse de dette américaine que la Chine détient. Et la Chine évoque la possibilité d'en vendre une partie si les États-Unis continuent à mettre la pression

L'ARME DE LA DETTE AMÉRICAINE
Là encore les chiffres ne vont pas dans ce sens. Pas pour l'instant. Au contraire. On a appris hier que la Chine avait augmenté son stock d'emprunts d'État américains. De 8.5 milliards de dollars pour le seul mois de février. On arrive à un total de dette américaine détenue par les chinois de 1180 milliards de dollars. Et la Chine...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :