Le CAC : une année blanche

 |   |  325  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

La chute des indices a continué hier. Le CAC est temporairement passé en dessous des 5300 points. En négatif de 0.20% environ depuis le début d'année. Une année 2018 pour rien. Une année blanche ?

LES INDICES BOURSIERS À LA CROISÉE DES CHEMINS
À l'exception des indices boursiers américains, tous les indices boursiers ou presque sont en baisse. Quand les États-Unis montent, le reste du monde monte un tout petit peu, et quand les États-Unis baissent, le reste du monde amplifie la baisse. En cause, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, la hausse des taux aux États-Unis et la situation en Italie.

LE FMI INQUIET
La poussée de nationalisme pourrait peser sur la croissance mondiale.
C'est le FMI qui le dit.
Il révise ses prévisions de croissance à la baisse.
3.7% au lieu des 3.9% initialement prévus pour 2018 et 2019.
Et il incite tous les pays à accélérer les réformes et rétablir le dialogue.

À QUEL JEU JOUE-T-IL?
C'est la question que se posent les Chinois.
Ils étaient persuadés que Trump s'agitait à l'approche des élections de mi-mandat pour prouver qu'il défendait les intérêts américains; un peu d'esbroufe et des menaces pour obtenir un bon deal commercial, que les Chinois étaient d'ailleurs prêts à lui accorder.
Mais ils commencent à douter.
Ils ont protesté hier contre l'attitude américaine.
Et se demandent si Trump ne cherche pas réellement l'affrontement pour tenter de retarder le moment où la Chine dépassera les États-Unis.

LES MARCHÉS BRÉSILIENS
ont applaudi la victoire assurée de Jair Bolsonaro.
Une victoire qu'ils avaient déjà largement anticipée.
Ils espèrent que Bolsonaro tiendra ses promesses et qu'il mettra en place une politique ultra-libérale avec son futur ministre des Finances, Paulo Guedes.
Le reste, comme d'habitude, les intéresse peu...

...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2018 à 11:34 :
En effet le CAC rame, logique puisque c'est la finance américaine qui pompe tout.

"Quand les États-Unis montent, le reste du monde monte un tout petit peu, et quand les États-Unis baissent, le reste du monde amplifie la baisse"

Contempler l'amérique régner.

"La poussée de nationalisme pourrait peser sur la croissance mondiale. C'est le FMI qui le dit"

Ah bon, c'est pas de prendre l'argent à ceux qui consomment pour donner à ceux qui s'évadent fiscalement qui détrousse l'économie ? Le déni en tant qu'idéologie, au secours. Toujours à côté de la plaque. Volontairement ou pas ? Là réside le dernier questionnement.

"Et il incite tous les pays à accélérer les réformes et rétablir le dialogue"

Souffler le chaud et le froid en sommes, ce qui mène aux gouvernements fascistes. Si le monde meure on le devra en grande partie au nihilisme néolibéral c'est un fait. Le FMI ferait mieux de faire profil bas et se taire, déjà cela freinerait l'arrivée du fascisme.

"Mais ils commencent à douter."

Trump sait qu'il a fort à faire avec un adversaire comme la dictature chinoise, il sait que c'est un grand adversaire et le traite avec les honneurs. Il est très fort. Trop fort.

"Et se demandent si Trump ne cherche pas réellement l'affrontement pour tenter de retarder le moment où la Chine dépassera les États-Unis"

Tout cela avec une dette de 250% du PIB, nos prêcheurs néolibéraux qui détruisent l'économie européenne au seul nom de la dette sont des idiots nous menant vers le chaos.

"LES MARCHÉS BRÉSILIENS

ont applaudi la victoire assurée de Jair Bolsonaro"

CQFD

"Si on ne combat pas dès maintenant, sans attendre, avec des investissements massifs, le réchauffement climatique, on est foutus"

Oui mais tant que les actionnaires milliardaires gagneront 30% de revenus par an en investissant sur la destruction de la planète et de l'humanité ils continueront d'investir en masse sur la destruction de la planète et de son humanité. Du moins tant que nos politiciens seront achetés par eux bien entendu.

"Marine Le Pen a rencontré Salvini à Rome."

Deux fascistes qui se rencontrent, ne vous en faites pas ça ne fait pas des plans à long terme vu que chacun ne pense d'abord et avant tout qu'à son pays et donc qu'à lui, la limité de la pensée fasciste. Si les fascistes étaient capables de s'unir harmonieusement, avec la finance derrière, ils domineraient le monde depuis belle lurette.

"et d'une famille du Nord alliée aux Mulliez;"

Brrr...

"Michelle Obama fait le tour des États-Unis pour l'association "When we all vote" pour inciter les Américains à voter, et à "bien" voter;"

Le fléau social démocrate:"Votez pour le néolibéralisme pas pour le fascisme !"

Ben ouais mais c'est pareil mémère.

"Selon Terra Nova le militant LREM est un homme surdiplômé, aisé, urbain et proeuropéen (Figaro)"

C'est pour ça qu'il n'y en a plus beaucoup ! :D

"Taylor Swift fait campagne pour les démocrates aux élections de mi-mandat."

Le Spectacle au service de la sociale démocratie, beurk.

"Fin de cycle pour la social-démocratie" https://www.monde-diplomatique.fr/2016/03/A/54964

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :