Le pétrole flambe

 |   |  330  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Préparez vous à payer votre essence encore plus cher... Le pétrole a atteint son plus haut niveau depuis 4 ans. Il a frôlé les 80 dollars.

En cause, la crainte de l'ouragan Florence qui s'approche des Etats Unis. Mais pas seulement...

DE 30 DOLLARS A 80 DOLLARS

Il y a encore quelques mois l'Arabie Saoudite se demandait comment empêcher les cours de pétrole de plonger en dessous des 30 dollars. Aujourd'hui la question ne se pose plus. Entre les quotas mis en place, et respectés ce qui est rare, par l'OPEP mais aussi la Russie, entre l'impact des sanctions contre l'Iran qui ne peut plus vendre son pétrole directement sur le marché et maintenant les catastrophes naturelles, le pétrole a vu son cours quasiment tripler.

L'IMPACT D'UN PETROLE A 80 DOLLARS

La hausse du pétrole arrive au mauvais moment.

Elle arrive à une période où on s'inquiète du retour de l'inflation, surtout aux Etats Unis et évidemment dans les pays émergents non producteurs de pétrole, et où on s'inquiète de la baisse du pouvoir d'achat des ménages.

Les "spécialistes" pensent que cette hausse sera de courte durée mais que le pétrole devrait rester solidement ancré au dessus des 60/70 dollars.

LE PLAN PAUVRETE

C'est pour aujourd'hui.

Et c'est important.

Important car Macron doit se défaire le plus rapidement possible de son image de président des riches. Et ce n'est pas gagné.

Il n'a peut être pas fêté sa victoire au Fouquet's ni passé ses premières vacances sur le yacht de Bolloré mais une large partie de l'opinion juge que ses premières mesures étaient principalement destinées aux "riches" de France.

Puisqu' "« On dépense un pognon de dingue et les gens ne s'en sortent pas », on attend avec impatience de voir ce qu'il a concocté.

LE CONTRASTE

Avant le plan...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2018 à 9:37 :
Commentaire autorisé sur un site spécialisé en économie, si, si... : "Trump il est nul !"

Mais tout va bien, le ridicule ne tue toujours pas.
a écrit le 13/09/2018 à 19:45 :
Trump n'a finalement pas réussi à faire baisser le prix du baril, même avec la danse du feu (emprunté à ceux qui étaient là avant les cowboys) ? Premier échec flagrant.
Les américains ne vont pas lui dire merci (surtout qu'avec moins de taxes, les hausses se répercutent de façon très visible, si on voyait le carburant passer à 3€ d'un coup, aïe).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :