Les tensions calmes

 |   |  312  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Alors que les États-Unis et la Chine semblent s'enfoncer un peu plus dans la guerre commerciale jour après jour, les marchés encaissent les nouvelles avec un calme impressionnant.

TENSIONS
Les nouveaux droits américains seront fixés à 10% à partir de lundi, sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés aux États-Unis, pour passer à 25% d'ici la fin de l'année. La Chine a déjà annoncé qu'elle allait déposer une plainte auprès de l'OMC, et qu'elle taxerait de 5% à 10% dès lundi 60 milliards de dollars de produits importés des États-Unis.
Et Washington a déjà dit envisager de taxer 267 milliards de dollars de produits supplémentaires en cas de représailles chinoises.

CALMES
Les marchés financiers ont réagi hier à la nouvelle de manière très calme, voire avec soulagement.
Le taux de 10 % est inférieur à ce qui était craint.
Et même s'il doit passer à 25 % à la fin de l'année, tout peut encore arriver d'ici là...
Aussi, certains secteurs seront exemptés de taxes, comme les produits connectés.
Les indices américains restent proches de leur plus haut. Le Dow Jones et le Nasdaq ont rebondi de 0,71 et 0,76% et repassent positifs sur la semaine.
La volatilité est toujours aussi basse.
Et les marchés européens continuent de naviguer entre 0 et +5 % sur l'année.

LE PERDANT
Pour les marchés, cela ne fait aucun doute. Le grand perdant de la guerre commerciale sera la Chine. L'indice de la Bourse de Shanghai a perdu 20 % depuis le début de l'année.
Mais hier, il remontait après les indications sur les taxes américaines. Et ce matin il gagne 1,5 % après la riposte chinoise. Soit un rebond de 3 % en deux jours.
Le rebond pourrait cependant être « téléguidé »...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :