Monsieur Trump va à l'ONU

 |   |  323  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Si vous avez une demi-heure, écoutez le discours de Trump à l'ONU. Et vous ne vous poserez plus la question de savoir ce que Trump a en tête. Sans aucune précaution de langage, il a déroulé toutes ses "réflexions" et ses obsessions. Il a même fait rire l'assemblée, à ses dépens. Il en a été lui-même surpris.

IL EST CONTRE
Dans son discours, Trump a listé tout ce à quoi il était opposé. Et la liste est longue.
Il est contre le multilatéralisme, la globalisation, l'Iran, le Venezuela, l'Allemagne quand elle s'allie avec la Russie pour acheter du gaz, les pays qui profitent des Etats-Unis, l'OPEP qui maintient des prix du pétrole élevés, la Cour Pénale Internationale sans légitimité pour lui, etc, etc...

IL EST POUR
Les États-Unis.
Au moins c'est clair.

L'AVERTISSEMENT À L'OPEP
Trump n'est pas content du tout, du tout, de la hausse du pétrole.
À plus de 80 dollars le baril, la hausse du pétrole impacte le prix de l'essence aux États-Unis donc le pouvoir d'achat des Américains. À quelques semaines des élections de mi-mandat.
Et sa menace a été extrêmement directe et assez violente: les États-Unis ne peuvent pas continuer à protéger des pays qui lui demandent son aide, alors que ces mêmes pays "are ripping off" les États-Unis en maintenant des prix élevés.
"I am not going to put up with these horrible prices much longer".

CE QUI A FAIT RIRE L'ASSEMBLÉE
Trump a affirmé que l'économie depuis le début de son mandat a connu la plus belle croissance qu'on n'ait jamais connue aux États-Unis, ou presque.
Estimation assez approximative, comme à son habitude, mais on ne peut pas nier que l'économie américaine est dans une bonne phase économique.

NE PARLEZ PLUS JAMAIS DE...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2018 à 16:57 :
Quand le trou de la Sécu sera rebouché, la ligne CRDS servira à gérer la dette SNCF, ou autre. Aucun risque qu'elle disparaisse, des dettes on en a en stock pour l'éternité.
a écrit le 26/09/2018 à 11:38 :
"CE QUI A FAIT RIRE L'ASSEMBLÉE
Trump a affirmé que l'économie depuis le début de son mandat a connu la plus belle croissance qu'on n'ait jamais connue aux États-Unis, ou presque.
Estimation assez approximative, comme à son habitude, mais on ne peut pas nier que l'économie américaine est dans une bonne phase économique."

Du coup où se trouve l'anomalie là dans Trump ou dans une assemblée incapable de vouloir regarder la croissance américaine ?

Bon dito aujourd'hui il y aurait énormément d'éléments à commenter mais je suis resté sur cette info:

"Le cauchemar : Spotify va vous proposer des musiques en fonction de votre...ADN après un accord de partenariat avec Ancestry;"

Un cauchemar c'est en effet bien trouvé. L'horreur. Et comme d'habitude les médias de masse vont trouver ça génial sans que les experts indépendants ne puissent s'exprimer sur le sujet.

AU SECOURS !!!
Réponse de le 27/09/2018 à 10:26 :
@ multipseudos:

"Trump est en train de creuser les déficits en faisant de la dépense publique comme aucune administration ne l'a fait avant lui"

ET qui va remettre en question la dette publique américaine ? :D

QUi peut se le permettre tout simplement ? Personne.

SI l'économie américaine s'écroule, l'économie mondiale s'écroule avec, TRump le sait très et sait également parfaitement que pour ceci les marchés financiers soutiendront toujours les états unis aussi endettés soient ils, parce que c'est leurs survies qui est en jeu.

Bref l'hypocrisie de nos politiciens corrompus par les hommes d'affaires est en train de resurgir un peu partout grâce à TRump.

Vous ne devriez pas insister à m'asséner vos sempiternelles messes, c'est fatiguant d'avoir à répéter toujours la même chose.

Signalé, prévenez moi dès que vous aurez du nouveau à m'adresser svp, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :