Octobre rouge

 |   |  335  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Brrr ! Une vague de froid traverse actuellement la France. D'ailleurs, ce lundi sera le jour le plus froid de la semaine. Voilà pour le point météo. Sur les marchés, ce temps capricieux fait la une de la météo des marchés depuis le début du mois d'octobre. Les replis des indices sont sévères et tutoient les 10% sur la période.

UN MOIS À HAUTS RISQUES
Le mois d'octobre est traditionnellement un mois réputé à hauts risques sur les marchés. Les krachs de 1929 ou de 1987 en sont le parfait exemple. L'année dernière faisait figure d'exception, un alignement de planètes exceptionnel alimentait le courant acheteur. Accélération de la reprise économique en Europe, performances boursières au zénith à Wall Street dopées par la politique fiscale de Donald Trump..., le CAC avait ainsi effacé l'intégralité de la baisse accusée depuis 2008. Mais cette année, le contexte est diamétralement différent...

BROUILLARD ET VENTS VIOLENTS
Le rouge est donc tendance pour cette collection automne-hiver 2018. Et rien ne plaide pour un changement de la perception des investisseurs sur l'état des marchés. Les opérateurs restent sur le qui-vive, sur fond de guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, du ralentissement de la croissance chinoise ou de craintes sur la hausse des taux américains. Sur le dossier du budget italien, la situation n'est pas prête de s'améliorer. Standard & Poor's a annoncé ce week-end avoir abaissé la perspective de la note BBB de l'Italie à « négative » contre « stable » auparavant.
Bref, la visibilité n'est plus au rendez-vous et l'évolution des marchés traduit ces craintes. La palme revient au Nikkei qui lâche près de 12% depuis le début du mois d'octobre. Seul l'Ibovespa échappe à cette sévère correction sur les marchés, avec un gain d'un peu plus...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2018 à 12:01 :
Pas un article, pas une information sur la panne d'Euronex qui paralyse les cotations en ces temps de doute et de complotisme.

Anecdotique? Pas si sûr. L'éducation et l'information loyale sont les seuls moyens connus pour lutter contre les rumeurs. Là, est le travail du vrai journaliste fasse au "pisse-copies" et au passe-plat.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :