Pourquoi la banque centrale du Japon refuse t-elle d’augmenter la mesure de son assouplissement monétaire ?

 |   |  440  mots
(Crédits : Forex)

Le gouverneur de la banque centrale du Japon, Kuroda, et son équipe ont décidé de maintenir la politique monétaire actuelle et donc de ne pas assouplir davantage et cela malgré le fait que le pays soit de retour en zone de récession.

Sur le marché des changes, le yen japonais a logiquement eu une réaction haussière post-annonce, les ours de yen ayant fermé leurs positions courtes.

A en juger par le ton employé par Kuroda lors de la conférence de presse, il semble que la banque centrale du Japon n'a absolument pas l'intention pour le moment d'étendre son programme d'assouplissement monétaire. Kiushu, l'habituel membre dissident de l'équipe a, tout de même, voté pour la diminution de 80 billions de JPY des achats d'actif.
Selon la déclaration officielle, les décideurs de la BoJ continuent d'affirmer que l'économie du pays se redresse de façon modérée. Ils sont même allés jusqu'à dire que la consommation privée restait solide grâce notamment à une amélioration des conditions de travail et à une hausse des revenus. Or, récemment, les ventes au détail ont largement raté les attentes, la croissance des salaires demeure faible et la croissance nationale a enregistré une contraction au cours du troisième trimestre.
Concernant le niveau des prix, le gouverneur de la banque centrale a insisté sur le fait que les anticipations d'inflation semblaient être à la hausse et que l'économie pourrait atteindre l'objectif situé à 2% durant la seconde moitié de l'année prochaine. En observant les derniers rapports relatifs à l'inflation, on constate, cependant, que le Japon a encore beaucoup de travail pour être conforme à ces prédictions.


Malgré tous les rapports économiques pessimistes, les responsables politiques affirment que le programme de QQE actuel aura les effets escomptés et qu'il sera donc maintenu, en l'état, jusque là. Les décideurs japonais ont, tout de même, indiqué qu'ils le réexamineraient si la situation venait à se détériorer.

En un mot, les responsables de la BoJ, ne sont, actuellement, pas vraiment d'humeur à accroitre leurs efforts d'assouplissement. Ces derniers continuent, en effet, de penser que l'économie du pays n'est pas en si mauvaise posture que cela. Avec cela, le yen japonais pourrait être en mesure de regagner du terrain par rapport à ses homologues du marché des changes. La BoJ fera encore une déclaration avant la fin de l'année. Nous verrons donc à ce moment là si elle persiste ou non.

Retrouvez toute l'actualité du Forex sur Forex.fr

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les données sur les devises

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :