Retraite : ce qui vous attend

 |   |  330  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

C'est aujourd'hui que le gouvernement rencontre les syndicats et le patronat pour le deuxième round des négociations sur les retraites. Des négociations qui vont durer des mois. Pour une réforme qui va être adoptée dans le courant de l'année 2019 après des cris, des pleurs, et des ruptures. Pas la peine d'attendre 2019 pour savoir ce qu'il va se passer. On vous dit tout dès aujourd'hui.

LES BONNES NOUVELLES D'ABORD
Quel que soit votre âge, vous toucherez une retraite.
Notre système de retraite par répartition ne fera pas faillite malgré l'allongement de la durée de la vie et le déséquilibre grandissant entre les actifs et les retraités.
On a même une chance d'avoir un début d'alignement, un début d'alignement seulement, entre les retraites du secteur public et les retraites du secteur privé avec une lente et progressive suppression des régimes spéciaux.
Voilà pour les bonnes nouvelles.

LES MAUVAISES NOUVELLES MAINTENANT
C'est simple.
Il faudra cotiser plus longtemps pour une retraite plus faible qui sera en plus de moins en moins revalorisée par rapport à l'inflation.
Voilà, c'est dit.
L'adoption d'un système de retraite par points va contribuer à masquer une baisse des retraites. Pas le choix compte tenu de l'allongement de la durée de la vie.
On ne touchera pas à l'âge légal de départ à la retraite, 62 ans. Mais les décotes seront tellement dissuasives qu'il faudra partir à 63 ans, puis à 64 ans, puis à 65 ans et ainsi de suite pour toucher une retraite à taux plein.

MAIS TOUT CA VOUS LE SAVEZ DÉJÀ
Même si officiellement la France a un système de retraite par répartition, cela fait bien longtemps que vous avez, de vous-même, spontanément adopté de fait un système de retraite par capitalisation.
Sans attendre qu'un gouvernement vous...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2018 à 10:31 :
"pas sûr que dans 20 ans il y ait du travail pour les seniors mais ça c'est un autre sujet..." ben si, ils seront formés tout au long de leur carrière si on copie la flexisécurité danoise, mais on pense plutôt flexi chez nous, il faut être souple, une, deux, une, deux, un étirement, ...
Sais pas si l'espérance de vie croit encore et encore, j'avais lu qu'elle se tassait (hausse moins forte), ça ne sera plus un critère à avancer.
Les points ça donnera une base, un "minimum vieillesse", à chacun de moduler avec ses économies.
Si on additionne tout ce que les 42 régimes encaissent en 2018, distribue sur les pensionnés, ça ne donne pas une idée de ce que ça pourrait faire avec les points (0 déficit) ? Ceux qui cotisaient peu vont-ils devoir cotiser plus pour que 1 euro cotisé leur apporte autant que les autres ?
Ça ne pourra s'appliquer qu'en début de carrière, ce système, sinon comment attribuer des points virtuels à chaque carrière en cours (de 42 régimes) ?
a écrit le 11/10/2018 à 10:17 :
"Retraite : ce qui vous attend"

Vous attend ,pas toi Marc ?
a écrit le 10/10/2018 à 15:48 :
C'est le moment de financer la répartition par la TVA (en enlevant les prélèvements et le revenu universel financé par la CSG ça tient) et de garantir le point comme une fraction de la consommation moyenne des français...Ce sera beaucoup plus lisible. Le financement sera garanti si le pourcentage de retraités n'augmente pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :